Aviva Emprunteur : du neuf pour votre assurance de prêt

Baisse des tarifs, simplification des formalités médicales…. Les conditions sont plus que jamais favorables pour couvrir, avec Aviva Emprunteur, votre prêt et vous prémunir des aléas de la vie.

Alors que le contexte de taux historiquement bas continue de faciliter l’accès au crédit immobilier et de susciter de nombreuses demandes de renégociations de prêts auprès des établissements bancaires, les prévisionnistes tablent sur une stabilisation voire une légère remontée des taux en 2017.
Cette fin d’année est donc particulièrement propice à l’examen des conditions d’assurance de votre prêt en cours ou à venir, qu’il finance l’achat d’un logement, de locaux professionnels ou encore un crédit-bail souscrit pour l’achat de matériel ; et cela quels qu’en soient la durée et le montant (jusqu’à 7,5 millions d’euros).

Un nouveau contrat emprunteur moins cher, plus simple et plus rapide

Une période d’autant plus favorable qu’Aviva Emprunteur affiche, depuis la fin du mois d’octobre, une baisse tarifaire.
Autre avantage, des formalités médicales revues elles aussi à la baisse, avec un simple questionnaire de santé pour les moins de 50 ans empruntant jusqu’à 400 000 euros.
Quant aux garanties offertes, elles demeurent inchangées, avec une offre à la carte s’adaptant à vos besoins.

Pour vous permettre de comparer et de choisir une assurance différente et compétitive, vous pouvez contacter votre conseiller ou agent Aviva qui vous accompagnera pas à pas dans toutes les démarches à effectuer.

De nouvelles dispositions législatives pour l’assurance emprunteur

Plusieurs lois récentes facilitent déjà ces démarches. Tout d’abord, la loi de 2010 qui interdit à votre banquier de revoir sa proposition de taux dans un sens qui vous désavantagerait et vous permet de choisir librement votre couverture Assurance de Prêt.

Depuis 2014, la loi Hamon permet également de changer d'assurance à tout instant, sans frais ni pénalités, au cours des 12 mois suivant la signature d’une offre de prêt, ou lors d’une renégociation.

Un nouveau dispositif vient récemment de les compléter. Un amendement relatif à la résiliation annuelle des contrats d’assurance de prêt a été adopté dans le cadre de la loi de modernisation de l’économie dite « Sapin II » qui devrait entrer en vigueur dans le courant de l’année 2017. Il verra ses conditions exactes d’application précisées mais, son principe est de permettre à chaque emprunteur de résilier son assurance à tout moment, une fois la première année d’engagement passée.

Les emprunteurs peuvent ainsi bénéficier pleinement d’un contexte qui n’a jamais été aussi favorable, en agissant autant sur le taux du prêt que sur l’assurance dont la part se fait croissante dans le coût global du crédit.

Haut de page