Assurance décès FAQ

Les cotisations de votre assurance décès augmentent-elles avec l’âge ?


Le montant de vos cotisations reste le même tout au long de votre contrat, quels que soient votre âge, l’évolution du coût de la vie ou de votre état de santé. 

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance décès Plan Longue Vie*, vous devez déterminer le montant de votre capital décès parmi dix options comprises entre 2 000 et 20 000 euros. Suite à votre décès, ce capital sera versé au(x) bénéficiaire(s) désigné(s), sous réserve des exclusions, du délai de carence et du paiement des cotisations (à régler durant toute votre vie). En fonction du montant du capital sélectionné et de votre âge à la souscription, nous vous indiquons le montant de votre cotisation d’assurance décès.

Exemple : vous avez 59 ans et vous décidez de souscrire un contrat d'assurance décès Plan Longue Vie. À ce titre, vous choisissez de laisser à l’un de vos proches un capital décès de 6 000 euros. Votre cotisation s’élève à 29,75 euros par mois.

Par la suite, et sous réserve des exclusions prévues au contrat et du paiement de vos cotisations :

  • Si votre décès n’est pas d’origine accidentelle :
    • le capital versé à votre bénéficiaire correspondra au remboursement de l’intégralité des cotisations payées, si votre décès survient dans les deux premières années du contrat.
    • le capital versé à votre bénéficiaire correspondra au capital décès choisi à la souscription (l’option 6 000 euros dans cet exemple) si votre décès survient plus de deux ans après la souscription du contrat.
  • En cas de décès accidentel**, votre bénéficiaire recevra le capital décès que vous avez choisi à la souscription (l’option 6 000 euros dans cet exemple). Par ailleurs, si celui-ci survient avant vos 85 ans, ce capital décès sera multiplié par 5.

Si vous le souhaitez, vous pourrez revoir à la hausse le montant du capital décès garanti. Dans ce cas, vos cotisations évolueront en conséquence. Cette augmentation de capital décès garanti est possible avant vos 82 ans, et sous réserve d’acceptation par Aviva. De plus, les mêmes modalités de versement des capitaux décrites ci-dessus, selon que le décès ait pour origine un accident ou non, s'appliqueront sur la partie de capital augmentée.

Plan Longue Vie est une assurance dite « vie entière », c’est-à-dire qu’elle vous couvre tout au long de votre vie, tant que vous réglez vos cotisations, et elle ne peut prendre fin qu’à la date du décès, ou si vous décidez de racheter votre contrat. Dans ce second cas, il vous sera versé une valeur dont le montant sera inférieur au cumul des cotisations versées, appelée « valeur de rachat ».

De plus, si vous décidez d’arrêter le versement de vos cotisations, vous resterez tout de même assuré(e), mais pour un montant de capital réduit, qui sera inférieur au montant du capital initialement souscrit. 

Les valeurs de rachat et de réduction vous sont communiquées chaque année dans votre bilan de garantie.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter nos conseillers par téléphone au 

0800 051 051

Ces pages pourraient également vous intéresser

Découvrez l’assurance décès Plan Longue Vie

Puis-je choisir librement le bénéficiaire de mon capital décès ?

Contactez-nous

Numéro vert gratuit 

0 800 051 051

Nos conseillers sont à votre écoute du :
lundi au vendredi de 9h à 18h sans interruption.
Nous vous rappelons que nos bureaux sont fermés les samedis, dimanches et jours fériés.

Informations importantes

* Le détail des garanties y compris les exclusions et le délai de carence figurent dans les Conditions Générales valant note d'information disponibles sur simple demande.

** Par accident, il faut entendre une atteinte corporelle, non intentionelle de la part de l'assuré, et provoquée exclusivement par un évènement extèrieur, imprévu et soudain. Ne sont donc pas considérée comme accident les atteintes corporelles qui trouvent leur origine dans l'état de santé de l'assuré. Ne sont donc pas non plus considérées comme accident, les atteintes organiques qualifiées d'accident par le langage médical (accident cardio-vasculaire et accident vasculaire cérébral notamment) ainsi que les atteintes corporelles survenues au cours d'une intervention chirurgicale, sauf si celle-ci intervient dans les suites immédiates et directes d'un accident tel que défini ci-dessus.