Préparer sa Retraite et garantir ses Revenus :

Retraite : rachat de trimestres, mode d'emploi

Pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein, et sous réserve d’avoir atteint l’âge minimum de départ à la retraite, vous devez avoir cotisé un nombre légal de trimestres, tous régimes confondus. Ce nombre s’élève de 160 à 172 trimestres, selon votre année de naissance. Si vous partez à la retraite sans avoir cotisé le nombre légal de trimestres, vos droits seront soumis à une décote et votre pension retraite sera donc réduite.

Rachat de trimestres : comment ça marche ?

Si vous souhaitez partir à la retraite sans avoir cotisé le nombre légal de trimestres, vous avez la possibilité d’en racheter. Cela vous permet d’atteindre la durée de cotisation nécessaire pour prendre votre retraite à taux plein. Cette opération, aussi appelée versements pour la retraite, est soumise à conditions, selon votre statut professionnel.

La loi vous autorise à racheter jusqu’à 12 trimestres :

  • au titre de vos années d’études supérieures,
  • au titre des années où vous avez validé moins de 4 trimestres, soit les années dites incomplètes.

Pour racheter des trimestres, vous devez d’abord demander une évaluation de votre droit à votre Caisse d’assurance vieillesse, qui vous précisera le coût et les modalités de paiement. Un seul trimestre se paie en une fois. Au-delà, un échelonnement sur 3, 5 ou 7 ans est prévu selon votre statut (salarié ou fonctionnaire notamment).

Rachat de trimestres : combien ça coute ?

Trois paramètres entrent en compte dans le prix du trimestre.

  • Votre âge : plus vous êtes jeune au moment du rachat, moins le coût est élevé.
  • Votre revenu moyen des 3 dernières années : plus il est élevé, plus le trimestre est onéreux.
  • L'option de rachat retenue : il en existe plusieurs, dites « option taux » et « option taux et proratisation » pour les salariés. Renseignez-vous auprès de votre Caisse d’assurance vieillesse

Depuis 2015, des tarifs préférentiels sont applicables, sous certaines conditions, pour les jeunes ayant terminé leurs études depuis moins de 10 ans, les assistants maternels, les personnes ayant fait un apprentissage…

Rachat de trimestres et avantages fiscaux

Il est important de souligner que le rachat de trimestres est totalement déductible de vos revenus imposables de l’année du rachat. Si le rachat est échelonné sur plusieurs années, la somme versée chaque année est à déduire.

Pensez aussi à l’épargne pour augmenter vos revenus à la retraite

Cotiser régulièrement sur un support de type assurance-vie, Perp ou contrat Madelin peut vous permettre de vous constituer un complément de revenu pour la retraite de façon plus progressive :

  • L’assurance-vie vous permet de vous constituer un capital en effectuant des versements ponctuels et/ou programmés. L’épargne constituée, disponible à tout moment, pourra vous être reversée à la retraite sous la forme de capital, rente viagère, rachats successifs.
  • Avec le Perp, vous effectuez des versements réguliers mensuels et/ou ponctuels qui sont déductibles de vos revenus imposables*. À la retraite, cette épargne vous permettra de bénéficier d’un complément de revenus sous forme de rente ou un mix rente et capital**.
  • Le contrat de retraite Madelin, réservé aux Travailleurs non salariés, permet de vous constituer un complément de retraite en bénéficiant d’une déduction fiscale des primes versées. Au terme de l’adhésion, vous percevrez votre épargne sous la forme d’une rente.

Pour y voir plus clair et obtenir une première approche du montant de votre pension retraite, faites votre bilan en ligne.

Faites votre bilan en ligne

Haut de page