Versements et arbitrages programmés en assurance vie : une bonne idée dans un environnement de marchés agité

Un moyen efficace pour éviter d’investir son épargne au plus mauvais moment

Nous savons qu’une bonne façon de générer des gains substantiels est d’investir au plus bas, lors d’une forte baisse des marchés financiers, et de revendre au plus haut. Dans les faits, c’est une démarche que l'investisseur met rarement en œuvre quand l'opportunité se présente car déterminer précisément les bons moments pour investir puis sécuriser son épargne reste compliqué.

Investir progressivement et /ou régulièrement, c'est éviter d'avoir à prendre de telles décisions ; quand les marchés fluctuent fortement, cela semble une bonne méthode pour entrer ou réinvestir sur des marchés ; et lors de la baisse des marchés financiers, la valorisation de certains actifs peut être redevenue attractive. En résumé, s’il est quasi impossible de savoir si l’on investit au bon moment sur les marchés, l’investissement régulier permet de minimiser le risque d’investir au plus mauvais moment.

Testons à titre illustratif cette stratégie d’investissement pendant la crise financière de 2008

Comparaison entre investir en une fois ou en plusieurs fois

Pour illustrer ce conseil, nous avons mis en parallèle une épargne investie en une seule fois (courbe orange) le 1er juillet 2007, et la même somme investie progressivement entre le 1er juillet 2007 et le 30 avril 2011 (courbe bleue).

Hypothèses retenues pour l’exemple :
Support en unités de compte pris en référence : Aviva Conviction Patrimoine
Période considérée : du 01/07/2007 au 30/04/2011, versement initial de 1 500 € suivi de versements complémentaires mensuels de 1 000 €

Versement dédié à l’investissement progressif

Sources : Aviva Vie, Quantalys. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Dans un souci de simplification, un seul support en unité de compte (Aviva Conviction Patrimoine) a été utilisé pour réaliser cette simulation. Il est rappelé qu’il est recommandé de construire une allocation diversifiée entre plusieurs supports et que cette dernière doit être adaptée au profil de risque du client.

Sous l’effet des versements qui ont été réalisés dans les points bas des phases baissières, le placement issu des versements programmés aurait terminé avec une progression de +12%(1) contre une baisse de -11%(1) pour l’épargnant entré en une seule fois, avant la baisse.

Faut-il arrêter ou continuer ses versements réguliers pendant une période de baisse ?

Dans la crainte de voir la valeur de leur épargne baisser, certains investisseurs peuvent vouloir suspendre leurs versements réguliers. Le graphique ci-dessous compare plusieurs stratégies appliquées à la même période de crise de 2008 : un versement unique réalisé le 1er juillet 2007, des versements programmés mensuels mis en place à cette même date, maintenus durant toute la période de la crise (jusqu’au 30 avril 2011), et une stratégie de versements programmés mensuels arrêtée à deux dates : tôt dans la baisse (dernier versement investi le 1er janvier 2008) et plus tard dans la période de baisse (dernier versement investi le 1er octobre 2008) :

Hypothèses retenues pour l’exemple :
Support en unités de compte pris en référence : Aviva Conviction Patrimoine
Période considérée : du 01/07/2007 au 30/04/2011, versement initial de 1 500 € suivi de versements complémentaires mensuels de 1 000 €

Arbitrage progressif d’un support d’investissement

Sources : Aviva Vie, Quantalys. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Dans un souci de simplification, un seul support en unité de compte (Aviva Conviction Patrimoine) a été utilisé pour réaliser cette simulation. Il est rappelé qu’il est recommandé de construire une allocation diversifiée entre plusieurs supports et que cette dernière doit être adaptée au profil de risque du client.

L'interruption prématurée ou très prématurée des versements programmés n’a pas atteint le résultat intuitivement escompté par l’investisseur : quand les marchés financiers repartent à la hausse, ces stratégies d’arrêt des versements programmés ont sous-performé celle qui consistait à maintenir ses versements.

Est-ce que cette stratégie aurait également fonctionné en 2020 ?

Le constat réalisé durant la crise de 2008 aurait pu être répliqué si l’investisseur avait appliqué cette stratégie en 2020, année où les marchés ont été fortement agités. De la même façon qu’en 2008, nous avons comparé le versement d’une somme en une seule fois en janvier 2020, et l’investissement de cette somme sous forme d’un investissement progressif mensuel entre janvier 2020 et février 2021.

Résultats : l’investissement progressif aurait progressé de 11,8% contre +4,1% pour l’investissement en une seule fois

Hypothèses retenues pour l’exemple :
Support en unités de compte pris en référence : Aviva Conviction Patrimoine
Période considérée : du 01/07/2007 au 30/04/2011, versement initial de 1 500 € suivi de versements complémentaires mensuels de 1 000 €

Versement unique Vs. versements programmés mensuels

Sources : Aviva Vie, Quantalys. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Dans un souci de simplification, un seul support en unité de compte (Aviva Conviction Patrimoine) a été utilisé pour réaliser cette simulation. Il est rappelé qu’il est recommandé de construire une allocation diversifiée entre plusieurs supports et que cette dernière doit être adaptée correspondre au profil de risque du client.

Mettre en œuvre cette stratégie grâce au contrat d’assurance vie Aviva Epargne Plurielle

Dans un contrat d’assurance vie Aviva Epargne Plurielle, trois solutions d’investissement progressif s’offrent à vous.

Lors d’un versement, arbitrer progressivement tout ou partie d'un versement investi sur le support en euros vers des supports en unités de compte

Graph investissement progressif : support en euro - unités de compteIl s’agit d’une option financière qui permet d’investir progressivement un versement sur le support en euros vers un ou plusieurs supports en unités de compte, par le biais d’arbitrages successifs gratuits. Cela peut s’envisager lors du premier versement, à l’ouverture de votre contrat, ou lors d’un reversement.

 

Epargner régulièrement avec des versements programmés quelle que soit l’humeur des marchés et la vôtre

A l’ouverture et / ou en cours de contrat, vous pouvez choisir d’investir régulièrement votre épargne dans une ou plusieurs unités de compte, en effectuant des versements programmés dont vous déterminez le montant et la périodicité*. Ils peuvent être suspendus à tout moment si le montant à investir devenait, par exemple, incompatible avec votre situation financière.

* Le rythme et le montant minimum sont fonction du contrat que vous détenez.

Arbitrer progressivement d'un support vers un ou plusieurs supports autres

Graph arbitrage programmé  : support d’investissement d’origine et de destinationVous souhaitez revoir la répartition de votre épargne entre les différents supports disponibles ? En lieu et place d’un arbitrage en une seule fois, vous disposez d’une autre solution : des arbitrages programmés. Ils vous permettent un investissement progressif d’un support vers un ou plusieurs autres, à raison d’une fraction de la somme tous les mois.

 

En résumé

Si votre épargne est largement investie sur le support en euros, et si votre profil investisseur et votre horizon d’investissement vous le permettent, c’est toujours le bon moment de profiter de la baisse des marchés pour arbitrer progressivement une partie de votre épargne vers une ou plusieurs unités de compte(2), qui permettent, en contrepartie d’un risque de perte en capital, de rechercher le potentiel des marchés financiers.

Si vous disposez d’une somme à investir, optez pour un investissement progressif pour la part de l’épargne que vous souhaitez placer sur des supports en unités de compte(2).

Si vous entamez ou souhaitez entamer une démarche d’épargne sous forme de versements réguliers, les versements programmés vous permettent de lisser l’achat de parts et de profiter plus rapidement d'une remontée des marchés, même quand les marchés sont agités. C’est toujours le bon moment d’épargner pour le long terme.

... Et quelle que soit votre situation, n’oubliez pas de vous appuyer sur l’expertise de votre intermédiaire Aviva qui saura vous accompagner dans votre décision et vous délivrer un conseil adapté.

(1) Les performances passées ne préjugent pas des performances futures et ne sont pas constantes dans le temps. Ces performances sont celles du fonds. Elles s’entendent dividendes réinvestis, nettes de frais de gestion du fonds, hors frais liés au contrat d’assurance vie ou de capitalisation (frais de souscription, frais sur versement, frais de gestion annuels ou frais d’arbitrage), hors coût des garanties optionnelles éventuellement souscrites et hors prélèvements sociaux et fiscaux.
(2) L’investissement sur les supports en unités de compte présente un risque de perte en capital. Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis, mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers.

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour au 20/04/2021

Contacter un agent