Placements financiers : attention aux escroqueries

Un environnement propice aux arnaques

Les solutions pour épargner sont nombreuses. Certaines offrent une garantie des sommes investies ; cette garantie peut être offerte par l’Etat (Livret A, Livret de Développement Durable, Plan d’Epargne Logement) ou par un assureur (supports en euros des contrats d’assurance vie). En raison d’un environnement économique défavorable pour ces dernières, ces solutions d’épargne sont de moins en moins rémunératrices, ce qui peut amener les épargnants à chercher des solutions alternatives.

Dans ce contexte, des propositions de placements aux promesses très attractives fleurissent un peu partout et notamment sur les réseaux sociaux ; +10%, +15%... de rémunération y sont annoncés sans risque ou presque. Si ce phénomène n’est pas nouveau, ces offres se multiplient, particulièrement durant cette période agitée sur les marchés financiers et de confinement où nous faisons un usage accru d’Internet. Cette situation a amené l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR), dans un communiqué du 26 mars 2020, à appeler les épargnants à la plus grande prudence, surtout quand ces offres de placement financier incitent à investir dans des actifs tangibles tels que les pierres précieuses, les vaches laitières, les vins et spiritueux… ou dans des entreprises pouvant profiter de la pandémie de coronavirus. Les arnaques peuvent aussi se cacher derrière un démarchage téléphonique, des questionnaires à remplir en ligne dans le but de collecter des données personnelles, voire derrière des fournisseurs d’énergie, une banque ou une administration…

Pour réussir à convaincre les premiers investisseurs, certains acteurs s’appuient en plus sur des montages surnommés « pyramide de Ponzi » ; il s’agit en fait de rémunérer les premiers clients avec les investissements des clients suivants. Grâce à ce système, les montants détournés n’ont cessé d’augmenter pour atteindre 3,24 milliards de dollars en 2019 rien qu’aux Etats-Unis. Pour la France, en septembre dernier, le Parquet de Paris a déclaré que les fraudes aux placements financiers avaient coûté aux Français 1 milliard d’euros.

Nos conseils pour vous prémunir de ces fraudes aux placements financiers

La baisse de rémunération des placements garantis pourrait vous amener à investir tout ou partie de votre épargne dans ces solutions présentées comme très attractives. Nous vous invitons à prendre toutes les précautions pour vérifier que l’entreprise qui porte cette solution présente les garanties suffisantes. Pour cela, plusieurs sites sont à votre disposition pour vérifier le sérieux de l’intermédiaire et de l’offre qu’il vous propose. Vous devez ainsi :

  • vérifier systématiquement que l’interlocuteur est autorisé à proposer ce produit en consultant le site internet de l’ORIAS ;
  • consulter les listes noires publiées par les autorités sur le site internet Assurance Banque Épargne Info Service (www.abe-infoservice.fr). Vous pourrez ainsi vérifier que le site internet ou l’entité proposant le service financier n’y figure pas ;
  • concernant les placements atypiques dans des biens concrets, ils doivent être impérativement enregistrés par l’AMF. Seules les offres listées ici sont agréées par l’Autorité des Marchés Financiers.


Enfin, si vous êtes démarché, nous vous recommandons de ne transférer aucun fonds sur un RIB inconnu encore moins si les coordonnées bancaires se trouvent à l’étranger, et surtout de ne jamais oublier qu’il n’existe pas de rendement élevé sans risque élevé.

Information non contractuelle à caractère publicitaire à jour au 15/04/2020

 

Loi de Finances 2020 : quoi de neuf pour votre argent ?

Le projet de loi de Finances est devenu une loi. Vous trouverez ci-après ...

La performance des fonds en euros sous tension

Si le phénomène de baisse de rémunération des dettes des Etats européens ...

Pourquoi revoir régulièrement la clause bénéficiaire de son contrat d’assurance vie ?

L’assurance vie vous permet de transmettre une partie de votre patrimoine ...