Fonds en euros et unités de compte, comment diversifier son assurance vie ?

Depuis plusieurs années, le rendement des supports en euros s’érode progressivement, avec une baisse moyenne de l’ordre de 0,2 à 0,3 % par an. En 2020, le taux de rendement moyen des fonds en euros devrait s’établir aux alentours de 1 %, avant application des prélèvements sociaux de 17,2 %. Dans l’environnement économique actuel, où les taux d’emprunt de l’État français offrent, depuis juin 2019, une rémunération négative sur dix ans, les fonds en euros, majoritairement investis dans ce type d’actifs, ne peuvent plus constituer le seul moteur de performance de votre épargne au sein d’un contrat d’assurance vie. Dans ce contexte, le leitmotiv est de diversifier.

Rechercher de meilleurs rendements avec les supports en unités de compte(1) (UC)

Présents dans la majorité des contrats d’assurance vie, les supports en unités de compte(1) permettent, en contrepartie d’un risque de perte en capital, de chercher à profiter du potentiel des marchés financiers. Ils vous permettent d’accéder à d’autres classes d’actifs tels que les obligations d’entreprises, l’immobilier, les actions européennes ou américaines... Pour vous aider à sélectionner parmi les unités de compte proposées par votre contrat, celles qui sont adaptées à votre profil d’investisseur et à vos objectifs, il convient de consulter le Document Clefs pour l’Investisseur (DICI) qui doit vous être remis avant tout investissement ; il fournit les informations nécessaires à une prise de décision éclairée, notamment la stratégie d’investissement retenue par ce support, sa composition et son niveau de risque.

Diversifier en équilibrant prise de risque et rendement potentiel

Le DICI affiche le niveau de risque et de rendement potentiel du support sur une échelle graduée de 1 à 7. Le niveau 1 correspond à la catégorie des supports à « risques faibles » dans laquelle vous trouverez, entre autres, les supports monétaires. A l’autre extrémité, la catégorie 7 est réservée aux supports les plus risqués mais qui offrent un rendement potentiellement plus élevé. A cette classification s’ajoute une description précise de la stratégie de gestion conduite par les gérants du support, le ou les indices de référence qu’ils vont éventuellement suivre, et détaillent la nature des risques encourus par l’investisseur.

Ne pas mettre « tous ses œufs dans le même panier »

Selon ce bon vieux principe, il est recommandé de ne désinvestir du support en euros que pour sélectionner plusieurs supports en unités de compte(1). Vous pourrez ainsi choisir d’investir dans plusieurs stratégies, classes d’actifs, zones géographiques, voire horizons d’investissement, la performance éventuellement négative d’un support pouvant être compensée par la bonne performance d’un autre.

De plus, tout en conservant une part de votre épargne sur le support en euros, vous pourriez choisir de répartir l’autre part sur des supports en unités de compte ayant des horizons d’investissement différents. Dans un même contrat, vous disposeriez ainsi d’une partie de votre investissement disponible à court terme, la part conservée sur le support en euros, d’une autre part investie avec un horizon d’investissement à 5 ans, et le solde, avec un horizon à 10 ans.

Arbitrer ou investir progressivement sur les unités de compte

Investir progressivement, c'est éviter d'avoir à choisir le « bon moment » pour investir ; et avec des marchés qui peuvent fluctuer très fortement, cela semble une bonne méthode pour investir ou réinvestir sur des marchés.

Pour vous accompagner dans cette stratégie d’investissement, la majorité de nos contrats propose des options financières telles que le plan d’investissement progressif qui, après un versement, permet d’investir progressivement sur un ou plusieurs supports en unités de compte par arbitrages successifs. De même, à partir d’une épargne existante majoritairement investie sur le support en euro, le plan d’arbitrage programmé permet de modifier votre allocation d’actifs en investissant progressivement sur des supports en unités de compte, tout en minimisant le risque d’investir au plus mauvais moment.

Se faire accompagner et vérifier une fois par an son allocation d’actifs

L’étendue de la gamme d’unités de compte accessibles dans les contrats d’assurance vie multisupports nécessite que vous soyez accompagné afin de bien les choisir, en fonction de votre profil investisseur et de votre horizon d’investissement. Votre conseiller Aviva qui bénéficie des conseils de nos gérants, pourra vous recommander des allocations d’actifs adaptées à vos besoins, que vous serez libre de suivre ou dont vous pourrez vous inspirer pour diversifier votre épargne.
Enfin, n’hésitez pas à revenir vers lui chaque année pour faire un point sur votre contrat, afin de vérifier que vos choix restent opportuns... ou pas.

L’investissement sur un support en unités de compte présente un risque de perte en capital(1).

(1) Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis, mais sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers.

Document non contractuel d’information générale à jour au 20/01/2021

Contacter un agent