5 conseils pour stocker et transporter des marchandises réfrigérées

Votre profession vous amène à transporter quotidiennement des marchandises réfrigérées ? Le respect de la chaîne du froid s’impose afin de garantir la sécurité sanitaire des consommateurs finaux. Voici nos 5 conseils à garder à l’esprit pour éviter les risques et rester en règle.

Respectez la législation en vigueur

En matière de transport frigorifique, la législation en vigueur doit être strictement respectée. Tout professionnel doit respecter la chaîne du froid et garder la marchandise à une température adaptée, sans rupture. C’est une question de santé publique. Cela concerne tous les métiers destinés à acheter ou vendre des matières premières ou transformées fraîches ou vivantes : restaurateurs, points de vente (épicerie, supermarché…), traiteurs, bouchers, pâtissiers mais aussi fleuristes. Évitez donc l’approximation. Les conséquences pourraient être lourdes.

N’oubliez pas le stockage

Les produits doivent être maintenus dans une atmosphère contrôlée dès le stockage et dans les lieux de transformation. Laboratoire, salle de conditionnement, frigo, salle de pré-réfrigération… tous les espaces sont soumis à la législation. Veillez d’abord à être bien équipé et assurez-vous régulièrement de leur bon fonctionnement.

Un camion frigorifique sinon rien

Pas question de transporter des marchandises fraîches dans un camion traditionnel : optez pour un véhicule frigorifique, dont la température est contrôlée et garantie. Ainsi, en cas de perte des produits ou de défaut de fonctionnement du camion, vous serez couvert par votre assureur. Si le transport ne répond pas aux normes en vigueur, aucune garantie ne sera possible.

Sollicitez les professionnels compétents

Le stockage et le transport de marchandises réfrigérées sont une science exacte. Tous les produits ne se transportent pas à la même température et il faut connaître les subtilités. Contacter des professionnels pour vous accompagner vous permettra de bénéficier de conseils avisés. C’est une démarche également indispensable pour recevoir les attestations exigées par l’État et justifier du respect de la chaîne du froid.

Une assurance adaptée à vos contraintes

Votre assurance multirisque professionnelle doit prendre en compte vos contraintes et vous accompagner en cas de problèmes techniques comme une panne du système de refroidissement ou un dommage électrique qui pourrait rompre la chaîne du froid. Autre risque : l’intoxication alimentaire d’un client. Dans ce cas de figure, votre responsabilité civile professionnelle sera engagée.

Et si vous êtes exploitant agricole ?

En tant qu’exploitant agricole, vous êtes aussi concernés par la chaîne du froid. Chambre de pousse, transport des récoltes… ces équipements sont soumis à des températures réglementées. Une défaillance technique pourrait entraîner la perte de vos récoltes et/ou de votre bétail : de lourdes conséquences qui mettraient en péril votre entreprise. Entourez-vous de professionnels qui connaissent votre métier et ses exigences, que ce soit pour l’aménagement, le transport ou l’assurance. Des contrats spécifiques existent, à l’image du contrat professionnel Agriter destiné aux exploitants agricoles.

Un assureur doit comprendre votre activité et ses spécificités pour vous accompagner au mieux, au quotidien. Notre contrat Multirisque Professionnelle Aviva propose une couverture adaptée aux professionnels soumis à la chaîne du froid.

Découvrez notre Assurance Multirisque Professionnelle Aviva

Commerçants et artisans, comment identifier au mieux vos besoins ?

S’assurer, c’est bien. Mais s’assurer selon ses besoins, c’est encore mieux. ...

Prise en charge du burnout par la sécurité sociale

Le burn-out, épuisement extrême lié au travail, concerne chaque année des ...

Exploitants agricoles, êtes-vous bien protégés en cas de sinistre dans votre exploitation ?

En tant qu’exploitant agricole, vous êtes particulièrement exposé à des ...