Comment recourir à l'emploi saisonnier ?

Pour votre entreprise, le recours à des travailleurs saisonniers peut aider à mieux gérer vos variations d’activité. Le contrat saisonnier est simple à mettre en œuvre, à condition de respecter certaines obligations.

En été comme en hiver, pendant les vacances ou à l’occasion d’événements particuliers, le travail saisonnier est particulièrement pratique pour faire face aux variations et pics d’activité. Et ce, quel que soit votre métier :

  • si vous êtes exploitant agricole, vous avez besoin de main d’œuvre supplémentaire pour vos récoltes entre mai et septembre,
  • si vous dirigez un camping, des renforts seront nécessaires pour la surveillance de votre site, l’animation de vos activités enfants ou le service de votre bar-restaurant de - juin à septembre - quand vous accueillez l’essentiel de votre clientèle,
  • si vous dirigez un magasin de jouets, vous avez besoin de plus de vendeurs et de caissiers pour faire face à l’affluence durant le mois précédant Noël,
  • si vous êtes fleuriste : le 1er mai ou la fête des mères sont des rendez-vous importants qui demandent des bras supplémentaires pour préparer vos bouquets et gérer vos commandes.

Le contrat de travail saisonnier vous apporte de la flexibilité pour gérer plus facilement votre entreprise, votre commerce ou votre exploitation agricole. Ne vous privez pas de cette solution qui peut être mise en œuvre assez simplement, à condition de respecter certaines règles.

Pensez aussi à souscrire des solutions d’assurance adaptées aux fluctuations de vos activités. Notre multirisque exploitation agricole inclut une garantie RC pro couvrant les dommages causés aux salariés saisonniers et une couverture des stocks maximum des récoltes prévue au contrat. Notre multirisque professionnelle propose la RC Pro avec une garantie « Accroissement temporaire d’activité ». Ainsi, pendant les périodes d’augmentation temporaire de vos activités, comme la Saint-Valentin, les vacances d’été ou les fêtes de Noël, le montant de vos biens assurés est augmenté.

Les règles de l'emploi saisonnier

Le travail saisonnier répond à une définition fixée par le Code du travail :

  • Le travail saisonnier se caractérise par l’exécution de tâches normalement appelées à se répéter chaque année, à des dates à peu près fixes, en fonction du rythme des saisons ou des modes de vie collectifs.
  • Cette variation d’activité doit être indépendante de la volonté de l’employeur.

Si vous respectez ces critères, vous pouvez recruter des salariés en contrats à durée déterminée (CDD) prévoyant ou non un terme précis. Si le contrat saisonnier ne comporte pas de date précise d’échéance, il doit néanmoins préciser qu’il est conclu pour la durée de la saison et mentionner une durée minimale d’emploi.

Travail saisonnier et période d'essai

La période d’essai d’un contrat saisonnier est de 1 jour par semaine travaillée. Pour les contrats de moins de 6 mois, la durée maximum de la période d’essai est de deux semaines. Pour les contrats de plus de 6 mois, la période d’essai est de 1 mois au maximum.

Emploi saisonnier et renouvellement de contrat

Vous avez la possibilité de renouveler un contrat saisonnier avec le même salarié s’il est conclu afin de pourvoir un emploi effectivement saisonnier (non permanent) et dans le respect des règles relatives au CDD. Une clause prévoyant la reconduction du contrat d’une saison à l’autre peut également être inscrite. Attention toutefois à bien rédiger cette clause de reconduction. Pour éviter la requalification du contrat en contrat de travail à durée indéterminée (CDI), la rédaction de la clause ne doit pas avoir pour effet d’imposer la reconduction automatique.

Travail saisonnier quel coût horaire ?

Si vous embauchez une personne en CDD saisonnier, votre salarié sera payé à l’heure travaillée :

  • 8,02 € brut, soit 80 % du SMIC horaire, s’il a moins de 17 ans,
  • 9,03 € brut, soit 90 % du SMIC horaire, s’il a 17 ans,
  • 10,03 € brut, soit 100 % du SMIC horaire, s’il est âgé d’au moins 18 ans.

En fin de contrat, vous n’aurez pas à verser la prime de précarité à votre salarié en CDD saisonnier. En revanche, ce dernier aura droit au versement d’une allocation de Pôle emploi s’il remplit les conditions.

Le contrat vendanges

Le contrat vendanges est un type particulier de contrat saisonnier qui vous permet de recruter un salarié pour les préparatifs de vos vendanges, leur réalisation, les travaux de rangement et de nettoyage de votre matériel. Ce contrat se caractérise par :

  • sa durée limitée à 1 mois,
  • la possibilité, pour un même salarié, de conclure plusieurs contrats vendanges successifs, avec le même employeur ou des employeurs différents, sans que le cumul des contrats n’excède, au total, deux mois sur une période de douze mois.

Des démarches simplifiées

Pour faciliter vos démarches de recrutement de saisonniers, vous pouvez recourir au Titre Emploi Service Entreprise (Tese) ou au Titre Emploi Simplifié Agricole (Tesa) si vous avez moins de 20 salariés. Des formulaires, accessibles en ligne, tiennent lieu à la fois de déclaration préalable à l’embauche et de contrat de travail. Vos formalités sont ainsi facilitées et vous gagnez du temps dans votre gestion administrative.

Un surcroît d’activité ? Pensez à bien protéger vos salariés saisonniers et à couvrir vos stocks supplémentaires avec notre multirisque professionnelle ou notre multirisque exploitation agricole.

Découvrir la multirisque agricole

Jeunes entreprises : les assurances clés pour votre activité

Vous venez de créer votre entreprise. Entre la recherche de clients, les ...

Commandement n°6 de l’entrepreneur : Déléguer tu apprendras !

Aviva, une assurance pour toute entreprise Vous êtes créateur, repreneur ...

Complémentaire Santé Collective Aviva

TV, radio, presse écrite, web… difficile d’échapper à la complémentaire ...