Crowdfunding et financement participatif, mode d’emploi

 

Alternative ou complément d’un prêt bancaire classique, le crowdfunding, autrement appelé financement participatif, fait appel au grand public pour aider les entreprises à se financer. Portée par l’essor de l’économie collaborative, cette solution de financement se décline sous plusieurs formes, engageant plus ou moins l’entreprise envers ses contributeurs. Il convient donc de bien étudier les différentes possibilités pour en tirer le meilleur parti avant de lancer sa campagne de crowdfunding.

Financer un projet entrepreneurial par le don

La collecte de dons est la forme de crowdfunding la plus simple et la plus répandue pour financer des projets d’entreprise : tester l’appétence pour un nouveau produit ou service, par exemple. L’appel aux dons se fait parfois en échange d’une contrepartie, généralement en nature. Elle peut porter sur un produit ou un service de l’entreprise.

Ce type de financement offre une bonne visibilité à l’entreprise pendant la campagne et peut aider à trouver des clients. Un grand nombre de donateurs est néanmoins nécessaire pour atteindre un montant intéressant. En moyenne, les entreprises collectent entre 3 000 € et 5 000 € par projet, avec des contributions de l’ordre de 60 € à 70 €*.

Compléter ou financer la création d’entreprise avec un prêt participatif

Le prêt permet de mobiliser des sommes plus importantes pour répondre à un besoin de liquidités au démarrage d’une entreprise ou pour lancer un produit ou un service. Il est soit gratuit, soit avec intérêts sur une durée maximale de 7 ans**. Les montants collectés dans les campagnes de crowdfunding sous forme de prêt sont très variables, entre 1 000 € et 200 000 €* selon le projet à financer.

Le prêt participatif présente plusieurs avantages : la collecte de fonds peut être relativement rapide et atteindre un montant important, sans impact sur les décisions et l’autonomie de gestion du dirigeant. De plus, les prêteurs peuvent aider à faire connaître le projet et à constituer une clientèle. En revanche, ce mode de financement suppose d’atteindre une certaine rentabilité à court terme pour pouvoir rembourser le prêt et nécessite de rendre des comptes aux prêteurs sur l’avancée du projet.

Financer le développement de son entreprise via le crowdfunding

La prise de participation est la forme de crowdfunding la plus engageante pour l’entreprise.

L’accompagnement par des professionnels du conseil en financement participatif est indispensable pour choisir la forme de levée de fonds adaptée aux besoins spécifiques de l’entreprise :

  • un investissement en capital, rémunéré en dividendes ou en plus-values lors de la cession des titres ;
  • ou, l’émission d’un emprunt obligataire, rémunéré sous forme d’intérêts ;
  • ou un financement contre une commission sur le chiffre d’affaires (royalties).

Les campagnes de prise de participation drainent des collectes entre 40 000 et 500 000 € selon la forme des fonds levés. Les entreprises y ont recours pour financer le développement de projets innovants, démarrer une activité ou la fabrication d’un produit nécessitant des moyens importants.

Ce mode de financement apporte de la visibilité au projet et implique les investisseurs dans sa réussite. Cependant, la perte d’autonomie de gestion et la dilution du capital (dans le cas de l’investissement en capital) freinent certains entrepreneurs dans le choix de cette voie. L’investissement contre royalties peut alors être une bonne alternative pour chaque partie prenante. Par ailleurs, de gros efforts de communication, qui s’avèrent parfois coûteux, sont nécessaires pour assurer le succès des campagnes sous forme d’investissement. Sans oublier un reporting régulier auprès des investisseurs.

Plus d’une trentaine de plateformes de crowdfunding existent, généralistes ou spécialisées sur une forme de financement. Certaines sont dédiées à un secteur d’activité. Pour trouver la plus adaptée au financement de votre entreprise ou projet, consultez l’annuaire de référence élaboré par Bpifrance.

Savez-vous que, chez Aviva, nous avons des solutions dédiées aux porteurs de projets et nouveaux entrepreneurs ? Découvrez-les sans attendre !
 

* Source Bpifrance - Dossier « Crowdfunding, un marché en plein essor », juin 2017.
** Source : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/crowdfunding-financement-participatif (mai 2019)

 

Découvrir l'offre Aviva créateurs d’entreprise

5 conseils pratiques pour gérer la e-réputation de votre entreprise

Vous êtes chef d’entreprise et, pour répondre aux attentes de vos clients, ...

Artisans et commerçants : quelles garanties pour protéger vos biens professionnels ?

Pour faire face aux imprévus quand on est artisan ou commerçant, l’assurance ...

E-réputation : l’essentiel pour protéger votre entreprise

Pour dynamiser l'image de votre entreprise, améliorer la relation avec ...