Les grandes étapes pour créer son entreprise

C’est décidé ! Vous souhaitez créer votre entreprise. Seul ou à plusieurs, vous devez vous poser les bonnes questions avant de vous lancer et suivre quelques étapes incontournables. Afin de maximiser vos chances de succès, voici nos conseils pour bien vous préparer.

Certaines démarches sont indispensables pour mener à bien votre projet de création d’entreprise que vous avez sûrement mûri de longs mois voire de longues années. Voici un résumé des grandes étapes à suivre.

1. Trouvez votre idée de projet

Tout d’abord, vous commencez par définir les grandes lignes de votre projet. Allez-vous lancer un nouveau concept ou reprenez-vous une idée existante ? Vous devrez pouvoir répondre aux questions : quoi ? pour qui ? où ? quand ? comment ? avec qui ?

2. Réalisez une étude de marché

Une fois que votre projet est clairement défini, vous devrez réaliser une étude de marché qui vous permettra d’identifier les attentes de vos futurs clients, de connaître vos concurrents, d’opter pour un positionnement prix, d’affiner votre stratégie commerciale, de choisir votre modèle de distribution, de définir votre zone de chalandise…

3. Construisez votre business plan

En estimant votre chiffre d’affaires et en évaluant vos dépenses de fonctionnement à venir, vous parviendrez ainsi à structurer et valider votre projet de création, notamment sur la partie financière. À cette étape, pensez bien à inclure l’ensemble de vos futures dépenses, en incluant le coût de vos assurances.

4. Identifiez vos ressources financières

Pour démarrer votre activité, vous aurez besoin d’argent. Fonds personnels, banque, aides des organismes publics… Les sources de financement sont multiples. Pour assurer votre crédit, vous avez la possibilité de faire une délégation d’assurance et ainsi de réaliser des économies.

5. Choisissez votre statut juridique

Le statut juridique de votre entreprise aura un impact sur votre niveau de responsabilité de chef d’entreprise, sur votre fiscalité, sur vos charges sociales. Différentes possibilités s’offrent à vous :  SAS, SARL, EURL, EI… Pour faire le choix adapté à votre situation, il est préférable d’être bien accompagné et conseillé. N’hésitez pas à faire appel à un avocat spécialisé pour ne négliger aucun aspect de votre projet.
Si jamais vous faites le choix de vous associer, gardez à l’esprit qu’il existe des risques (perte de contrôle, divergences de vision à long terme…) avant de vous lancer dans cette aventure à plusieurs. En choisissant le statut adapté à votre situation vous pourrez vous protéger ainsi que les autres associés.

6. Accomplissez les formalités de création

Les formalités administratives prennent du temps et il convient de bien lister vos obligations légales dans le cadre de votre création d’entreprise : rédaction des statuts, dépôt du nom et/ou de la marque de votre entreprise, déclaration d’activité et d’immatriculation auprès du Répertoire National des Entreprises (RNE), au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) et au Centre de Formalités des Entreprises (CFE). Vous obtiendrez un KBis et un numéro de SIREN SIRET . N’oubliez pas également d’adhérer à la caisse des retraites dans les 3 mois suivant votre immatriculation et à un centre de gestion agréé dans les 5 mois suivant votre ouverture d’exercice.

7. Installez votre entreprise

Vous touchez au but et pourrez bientôt exercer votre activité. Il vous reste à trouver un local, créer vos documents commerciaux, recruter vos équipes, déclarer votre entreprise à la Poste, au fournisseur d’électricité, de gaz, d’eau et de téléphonie et souscrire vos assurances.
Les assurances que vous allez choisir vont varier notamment en fonction de votre activité, du statut juridique de votre entreprise… et bien sûr de votre budget. Vous devez assurer vos locaux, votre matériel, vos salariés si vous en avez, vous en tant que dirigeant d’entreprise. Vous choisirez vos assurances après avoir réalisé une évaluation des risques encourus par votre jeune entreprise. Sachez qu’il n’y pas d’activité professionnelle sans risque : un accident est vite arrivé, chez un client, dans vos locaux …Vous devrez estimer ce que votre entreprise pourra financièrement prendre en charge (bris de glaces, matériel…) ou pas (incendie, inondation…). Le choix du montant de votre franchise (lien vers lexique) sera crucial et fera varier le coût de votre assurance.
Tout au long de votre projet, pensez à vous faire conseiller par des professionnels en plus de l’accompagnement de votre assureur. De nombreuses structures peuvent vous accompagner : les CCI, les Chambres de Métiers et d’Artisanat, les Chambres d’Agriculture, Pôle emploi, l’Apec, les réseaux d’entrepreneurs, les pépinières d’entreprise, les experts-comptables… Certains services sont gratuits, d’autres vous seront facturés, mais n’oubliez pas qu’être épaulé et soutenu vous permettra d’être plus efficace et d’éviter les erreurs.

Vous êtes quasi prêts à démarrer votre activité, avez-vous bien pensé à vous assurer, vous en tant que dirigeant, et votre entreprise, pour garantir la pérennité de votre projet ? Les agents Aviva sont là pour vous aider à trouver l’assurance la mieux adaptée à votre activité et à vos besoins spécifiques.

En savoir plus sur notre assurance multirisque professionnelle

Contacter un agent

Acheter ou louer ses locaux professionnels ? Le meilleur choix selon votre situation

Vous envisagez de déménager car vous êtes à l’étroit dans vos bureaux actuels ...

Artisans et commerçants : quels biens assurer ?

Commerçant ou artisan, votre activité peut être interrompue par un incendie ...

Contrat de prévoyance collective : comment bien le mettre en place dans votre entreprise ?

En fonction des conventions collectives, vous avez, en tant qu’employeur, ...