Travailleurs non-salariés : pourquoi souscrire un contrat prévoyance ?

Vous êtes créateur d’entreprise, professionnel libéral, commerçant… anticiper fait partie de votre quotidien. Ce qui est valable pour votre entreprise l’est aussi pour votre vie personnelle ! Avec un contrat de prévoyance, vous protégerez ainsi financièrement votre famille et vous-même en cas de maladie ou d’accident.

Dans votre vie professionnelle, vous avez de multiples casquettes. Vous êtes la personne clé de votre activité professionnelle et participez grandement aux revenus de votre famille. Cependant, avez-vous pensé à anticiper des risques éventuels ? Par exemple, que se passerait-il en cas de maladie ou accident entrainant une incapacité de travail ? Faute d’assurance prévoyance adaptée, vous pourriez être amené à faire le choix de ne pas vous arrêter, pour que votre activité n’en souffre pas. En effet la prévoyance de base, liée aux cotisations obligatoires, est souvent insuffisante. Une bonne couverture est indispensable et vous permet de sélectionner les garanties adaptées à vos besoins tout en bénéficiant du cadre fiscal de la « loi Madelin », sous réserve du respect des conditions et limites prévus par la réglementation.

Des indemnités journalières

Les accidents et les maladies font partie des aléas quotidiens. Ils peuvent freiner votre activité, voire la suspendre, en vous empêchant de travailler et mettre ainsi en péril les finances de votre foyer. Notre contrat de prévoyance pour travailleur non-salarié prévoit le versement d’indemnités journalières pour compenser la perte de revenus. Cette garantie peut être complétée par la garantie « Indemnités de Remboursement des Frais Professionnels » qui vise à couvrir les frais professionnels permanents tels que salaires et charges sociales, loyers et charges des locaux professionnels…

Rente d’invalidité

Si l’accident ou la maladie est grave, vous pourriez être dans l’impossibilité de reprendre votre activité. En cas d’invalidité permanente, partielle ou totale, notre contrat de prévoyance vous assure le versement d’une rente jusqu’à la date de liquidation de votre retraite ou de départ en préretraite et au plus tard jusqu’à la fin de l’année d’assurance au cours de laquelle vous atteignez votre 67ème anniversaire. Elle est calculée en fonction du degré d’invalidité et du contrat choisi.

Capital décès et perte totale et irréversible d’autonomie

En cas de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), un capital vous sera versé. En cas de décès, le montant de ce capital sera versé au(x) bénéficiaire(s) que vous aurez désigné(s). Vous définissez le montant en amont ainsi que le bénéficiaire. Il est également possible de prévoir des rentes éducation ou de conjoint. La première est dédiée aux enfants et la seconde au conjoint. Toutes deux sont versées mensuellement en cas de décès de l’assuré et contribuent à maintenir leur niveau de vie.

Avantages fiscaux

Les cotisations des contrats de prévoyance peuvent être déductibles de votre revenu professionnel, dans les conditions et limites prévues par la réglementation en vigueur, lorsque vous avez une activité non agricole. C’est le cas des offres relevant de la « loi Madelin ». Attention, les cotisations liées aux garanties capital décès ou invalidité totale ne sont pas éligibles au régime fiscal « loi Madelin ».

Votre temps est précieux et vous cherchez l’efficacité. Notre Assurance Aviva Senséo Prévoyance est simple, modulable et s’adapte à vos besoins pour une protection optimale.

Nos conseillers Aviva sont à votre écoute pour étudier en détail la solution d’épargne retraite collective la plus adaptée à votre entreprise.

Découvrez notre assurance Aviva Senséo Prévoyance

Haut de page

L’alternance est-elle fiscalement intéressante ?

Vous hésitez à embaucher un alternant pour renforcer vos équipes ? Pour ...

Entrepreneurs, quels types de fautes peuvent vous être reprochées – exemples

Vous êtes entrepreneur et vous investissez au quotidien pour mener à bien ...

Dirigeant : connaissez-vous la différence entre responsabilité civile et responsabilité pénale ?

La judiciarisation de l’économie multiplie les risques de mise en cause ...