Travaux par point chaud : nos conseils de prévention

Les travaux par point chaud sont à l’origine de nombreux sinistres incendie qui surviennent en milieu agricole. Il est donc primordial d’assurer une prévention efficace lors de travaux réalisés par vous-même ou par un tiers.

Vous êtes exploitant agricole :

  • Vous stockez du foin, de la paille, des emballages…
  • Vous détenez des liquides inflammables (carburant, ...)
  • Vous n’avez pas d’atelier séparé pour effectuer vos travaux de soudage, découpage, meulage, etc…

Les risques des travaux par point chaud

Les travaux par point chaud concernent les opérations de soudage, de dégivrage au chalumeau, d’oxycoupage, de découpage, de meulage générant des étincelles et des élévations de température qui, effectués près d’un matériau inflammable, peuvent très rapidement être à l'origine d'un départ d'incendie.
De même, une inflammation peut se produire par conduction de la chaleur. Il est donc important de veiller aux parties invisibles chauffées.

Votre responsabilité en tant qu’employeur :

Si vous employez des salariés vous êtes soumis à une obligation de résultat quant à leur protection*.

Une prévention permanente pour vos travaux par point chaud

Avant les travaux, nous vous conseillons de :

  • Procéder à ce type de travaux dans un local séparé et dédié. Les projections de particules incandescentes sont dangereuses jusqu’à plus de 10 m.
  • Dégager et éloigner les matières combustibles environnantes ou en cas d’impossibilité protéger ou couvrir de bâches ignifugées ou de plaques métalliques tous les matériaux ou installations potentiellement combustibles ou inflammables et, en particulier, ceux qui sont placés derrière les cloisons proches du lieu de travail.
  • Eventuellement, arroser le sol et les bâches de protection.
  • Disposer à portée de main d’au moins un extincteur à eau pulvérisée voire d’un extincteur approprié à l’extinction d’un feu naissant à proximité des travaux.

Pendant les travaux :

  • Surveiller les projections incandescentes et leurs points de chute.
  • Ne déposer pas les objets chauffés sur des supports craignant la chaleur ou risquant de la propager.

Après les travaux :

  • Inspecter le lieu de travail, les locaux adjacents et les environs pouvant être concernés par les projections d’étincelles ou les transferts de chaleur.
  • Maintenir une surveillance pendant les deux heures après la fin des travaux (de nombreux sinistres sont en effet déclarés pendant cette période).

Pour en savoir plus, découvrez notre fiche de prévention spéciale « Travaux par point chaud ».

Le permis de feu : un outil simple et efficace de prévention

Afin de vous permettre d’identifier rapidement les risques et les actions de prévention à mettre en place dans le cadre de vos travaux par point chaud, nous mettons à votre disposition un document très utile : le permis de feu.

Ce document s’apparente un peu à la check-list effectuée par un pilote d’avion avant de décoller.
Notre conseil : téléchargez et remplissez systématiquement ce document à chaque travail par point chaud sur votre exploitation agricole !

Très utile pour vous permettre d’identifier les risques, les prévenir et assurer une surveillance après la fin des travaux par point chaud, cet outil est également un bon moyen de vous protéger dans le cadre de travaux qui engagent votre responsabilité lorsque vous employez des salariés.

Pour obtenir d’autres conseils de prévention ou toutes questions concernant vos assurances, n’hésitez pas à contacter votre Agent Général Aviva !

* Code du travail : article R237 -4 et suivants et décret no 92 158 du 20 février 1992

Document non contractuel d’information générale à jour le 15/04/2021

Contacter un agent