Comment assurer son prêt immobilier lorsque l’on emprunte à deux ?

Vous écrivez une nouvelle page de votre vie en achetant un bien immobilier à deux ? Pour construire votre projet de vie, vous avez contracté un prêt immobilier et construit un plan de financement. Afin de sécuriser votre remboursement en cas d’imprévu et ainsi protéger votre entourage, ne sous-estimez pas l’étape de l’assurance de prêt immobilier. Aviva vous donne les clés pour bien vous assurer.

Les co-emprunteurs doivent souscrire une assurance prêt immobilier

L’assurance prêt immobilier prévoit le versement des mensualités du prêt ou du capital restant dû à la banque, en cas de survenance d’un événement garanti par le contrat affectant l’emprunteur ou l’un des co-emprunteurs en cas de prêt à deux. Cette assurance est le plus souvent exigée par la banque en vue de garantir l’emprunt. Elle constitue également une sécurité pour l’emprunteur et sa famille.

Dans le cadre d’un prêt souscrit à deux, c’est la même chose : chaque emprunteur doit être assuré. Généralement pour des questions pratiques, les co-emprunteurs sont assurés par le même contrat et doivent alors choisir la quotité pour laquelle ils sont assurés.

Qu’est-ce que la quotité en assurance ?

La quotité correspond à la part de capital couverte par l’assurance pour chaque assuré. Le capital doit au minimum être couvert à 100%. La répartition entre les deux emprunteurs peut alors être égalitaire, c’est-à-dire que chacun est assuré pour 50% du montant du capital ou inégalitaire avec une répartition des taux de 60% et 40%, par exemple.

Concrètement, cela signifie que si chaque co-emprunteur est assuré à hauteur de 50% du montant du capital, en cas de décès de l’un des deux, l’assurance versera à la banque 50% du capital restant dû, le co-emprunteur survivant est alors responsable du remboursement des 50% restants.

Assurer la couverture de chaque co-emprunteur pour 100% du montant du capital

Sachez qu’il vous est possible d’opter pour une couverture jusqu’à 100% chacun. Dans cette hypothèse, en cas de décès de l’un des co-emprunteurs par exemple, le co-emprunteur survivant n’aura pas à rembourser le prêt ; la totalité du capital restant dû à l’organisme de prêt sera intégralement versée par l’assurance. Cette solution est protectrice des intérêts de chacun des co-emprunteurs, néanmoins, elle présente l’inconvénient d’un coût plus élevé.

Comment choisir son niveau de garantie ?

Pour choisir la répartition de la quotité d’assurance, plusieurs critères peuvent être retenus : le niveau des revenus, la situation professionnelle, l’état de santé de chacun des emprunteurs, les perspectives d’évolution de carrière...

On considère que si l’un des emprunteurs dispose de plus hauts revenus que l’autre, il aura une capacité de remboursement supérieure et sera capable de supporter plus aisément une quotité plus élevée.

Autre critère à prendre en considération : le bien acheté. S’il s’agit d’une résidence principale, le choix d’une quotité de 100% pour chaque emprunteur pourra permettre une protection maximale même si cette solution présente l’inconvénient d’un coût plus élevé. En revanche, dans le cas d’un investissement locatif, la quotité pourra être moindre dans la mesure où les loyers acquis pourront couvrir une partie du prêt en cas d’imprévu.

Que se passe-t-il en cas de séparation ?

Une séparation ou un divorce ne désengage pas de manière automatique le co-emprunteur, même s’il ne réside plus dans le logement financé par le prêt. Il reste solidaire des montants à rembourser jusqu’à ce qu’il engage une demande de désolidarisation qui doit être acceptée par le banquier et le co-emprunteur. Il en est de même pour l’assurance qui devra faire l’objet d’une mise à jour. Au cas où l’emprunteur restant n’est pas couvert à 100% par l’assurance, le contrat en cours devra alors être modifié afin que le prêt soit totalement garanti.

Découvrir notre assurance Prêt immobilier

Vous avez une question ou besoin d'un conseil ? N'hésitez pas à contacter nos conseillers pour y voir plus clair.

Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI) : ce que dit la loi

Les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI) – vélo à assistance ...

Pendant l’été, bénéficiez de garanties parfaitement adaptées

Cette année, vous allez probablement comme des millions de Français prendre ...

Arrêt de travail : anticiper pour éviter la perte de revenus

Accident domestique, chute… Pendant vos loisirs ou tout simplement à la ...