Préparez le financement des études supérieures de vos enfants

Vos enfants viennent juste de rentrer à l’école ou terminent déjà le lycée et vous pensez déjà à leurs futures études ? Vous avez raison : pour mettre toutes les chances de leur côté, il est préférable d’anticiper les frais à venir mais aussi les sources de financement possibles. Voici nos conseils.

La poursuite d’études supérieures est une étape clé dans la vie de votre enfant. Et pour vous, parents, c’est une source de sentiments souvent contradictoires : pincement au cœur de le voir prendre son envol, fierté de le voir s’épanouir, inquiétude quant au financement de ses études...

Combien coûtent les études supérieures de vos enfants ?

Tout dépend bien sûr du type d’études (université, école privée…), du lieu (dans votre ville ou loin de chez vous) et de la durée des études. Mais en moyenne, en France, les parents dépensent près de 5 000 €* par année d’études et, dans les grandes villes, la note dépasse même 15 000 €.
* Étude Ipsos MORI de février-mars 2016 pour HSBC

Frais de scolarité, logement étudiant, santé… listez et anticipez les frais

Pour vous aider à anticiper et à prévoir le budget nécessaire pour financer les études de votre enfant, commencez par identifier les principales dépenses :

  • les frais liés aux études, avec l’inscription à l’université ou dans une école privée, l’achat d’un ordinateur et de livres,
  • les frais de logement - sans doute les plus importants - surtout si votre enfant ne peut pas accéder aux résidences universitaires. Un studio, une chambre dans une résidence étudiante ou chez un particulier, un logement en colocation… les frais peuvent varier du simple au triple selon le type de logement et la ville. Il vous faudra aussi souscrire une assurance et payer une taxe d’habitation pour ce logement.

Comptez aussi les frais annexes inévitables pour le nouveau quotidien d’étudiant de votre enfant :

  • connexion internet,
  • forfaits pour l’eau et l’électricité,
  • abonnement aux transports,
  • courses alimentaires.

Enfin, vérifiez que votre enfant a bien enregistré son adhésion à la Sécurité sociale étudiante et n’oubliez pas de souscrire à une assurance santé. Bien protégé, vous serez rassuré et il pourra se concentrer sur l’essentiel.

Et s’ils participaient au financement ?

Vous consentez de gros efforts pour financer les études de vos enfants, vous pouvez également leur demander de s’impliquer. Sans opter pour un travail trop contraignant qui nuirait à leurs études, incitez-les à faire du baby-sitting, à prendre un job d’été ou à travailler quelques heures par semaine. Vos enfants n’en seront que plus investis et motivés dans la réussite de leurs études et seront plus tôt sensibilisés aux réalités financières.

Autre possibilité : les aider à souscrire un prêt étudiant. Vous devrez vous porter caution, mais ils pourront bénéficier de taux avantageux et de souplesse dans la mise à disposition des sommes. Surtout, nombreux sont les prêts étudiants à proposer un remboursement qu’à partir du moment où votre enfant sera entré dans la vie active.
* Étude Ipsos MORI de février-mars 2016 pour HSBC

Le financement des études de vos enfants est un projet à long terme, auquel l’assurance-vie peut parfaitement répondre. Notre contrat Aviva Épargne Plurielle est une solution d’épargne souple et évolutive qui vous offre des avantages fiscaux.

Découvrir Aviva Epargne Plurielle

Haut de page

Quelle Assurance pour votre Enfant en Colonie de Vacances

Les vacances sont enfin arrivées et votre enfant s’apprête à partir en ...

Sport, théâtre, musique… quelle assurance pour vos activités et celles de vos enfants ?

La rentrée scolaire passée, le planning de la famille est maintenant bien ...

Assurance emprunteur : les points clés à étudier avant de souscrire son prêt immobilier

Après des semaines de recherche et de nombreuses visites, vous êtes sur ...