Crise sanitaire : comment préserver sa santé mentale ?

Depuis le début de la crise de la Covid-19, les cas de détresse psychologique se multiplient. L’isolement et l’incapacité de faire des projets ont des conséquences parfois critiques sur notre santé mentale.

Pour vous aider à identifier les signes avant-coureurs de la détresse psychologique et préserver votre équilibre, nous vous dévoilons tout ce qu’il faut savoir sur ce trouble.

Les problèmes psychologiques en période de crise sanitaire

Par définition, une personne souffre de détresse psychologique lorsqu’elle éprouve du stress et de l’anxiété à la suite d’un événement marquant.

Si elle n’est pas prise en charge au bon moment, la détresse psychologique peut avoir de graves conséquences sur la personne qui en souffre. Dès l’apparition des premiers symptômes, il faut consulter un spécialiste afin de mettre en place une prise en charge adaptée.

La détresse psychologique peut avoir des causes multiples et l’on sait que certains événements perturbateurs, tels que la crise sanitaire de la Covid-19, ont accentué les problèmes psychologiques.

Isolement, irritabilité… Coup d’œil sur les symptômes de la détresse psychologique

Voici les symptômes fréquents observés par les personnes en détresse psychologique et leurs proches :

  • changements significatifs de comportement ou d’habitudes,
  • difficulté à assumer ses responsabilités, à prendre soin de soi ou de sa famille,
  • anxiété et peurs envahissantes,
  • fatigue importante, épuisement, perte de plaisir et désintérêt,
  • irritabilité et agressivité,
  • idées suicidaires.

Les personnes qui souffrent de détresse psychologique peuvent tomber dans une grande dépression. Si la dépression n’est pas prise en charge, elle peut avoir de lourdes conséquences (burn-out par exemple).

Quelles sont les personnes les plus impactées ?

Tout le monde est impacté par la crise sanitaire de la Covid-19. Par conséquent, chaque personne peut tomber dans une détresse psychologique plus ou moins importante. Certaines personnes sont davantage touchées pour des raisons diverses : isolement social, perte d’emploi, chômage prolongé, difficultés financières, fragilité psychologique, impossibilité de se projeter dans l’avenir…

Les jeunes, les personnes âgées et toutes les personnes qui se retrouvent seules et en difficulté financière en cette période de crise présentent davantage de risque de subir les effets de détresse psychologique. Les travailleurs et certaines catégories professionnelles sont évidemment concernés.

L’isolement a des conséquences importantes sur notre santé mentale.

Comment prendre en charge la détresse psychologique ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, il est important de parler. Que ce soit avec ses proches ou un professionnel, les échanges constituent un premier traitement bénéfique. Ils permettent de mettre des mots sur des problèmes qui vous hantent au quotidien et nuisent à votre santé physique et mentale.

Il est également conseillé de consulter votre médecin traitant qui vous orientera vers un professionnel de la détresse psychologique très rapidement pour éviter que vos problèmes ne s’aggravent.

Enfin, vous n’y avez peut-être pas pensé, mais assurez-vous de disposer d’une complémentaire santé adaptée à vos besoins. Certaines garanties, si elles sont bien choisies avec votre Agent Général ou votre conseiller, peuvent être un plus dans la prise en charge de votre état de santé.

Comment éviter de tomber dans la détresse psychologique pendant la crise sanitaire ?

Ces précédents mois, il a été est très difficile de conserver un lien social. Pourtant, ce lien est bénéfique pour la santé mentale de chacun. Voici quelques conseils pour vous aider à vous sentir mieux malgré les mesures gouvernementales.

  • Le lien social dématérialisé : appelez vos proches régulièrement, faites des appels vidéo ou même des jeux à distance pour conserver une proximité avec vos amis et les membres de votre famille s’ils habitent loin.
  • Continuez de pratiquer une activité en plein air pour favoriser votre bien-être physique et mental.
  • Apprenez et découvrez de nouvelles passions (la couture, la pâtisserie, la course à pied) pour vous occuper l’esprit avec des éléments positifs.
  • Prenez du temps pour vous et vos proches en multipliant les moments de partage au sein de votre foyer.

Si le contexte dans lequel nous vivons actuellement est anxiogène, il peut aussi représenter l’opportunité de porter un nouveau regard sur la vie et nos les relations sociales.

Document d'information générale à jour le 17/06/2021

Contacter un agent