Les Français et les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels en quelques chiffres clés

Trottinette à moteur, mono-roue, skate électrique… Les Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI), vraie lame de fond ou phénomène de société plus confidentiel ? L’Institut Odoxa a interrogé* les Français pour en savoir plus.

 

1,5 million d’utilisateurs en France…

Si plus d’un Français sur deux a déjà entendu parler de ces nouvelles mobilités urbaines, seulement 3 % les utilisent déjà, soit tout de même environ 1,5 million d’utilisateurs. Mais cela ne devrait pas s’arrêter là puisque 17 % d’entre eux envisagent de s’en servir un jour, soit à terme 8,5 millions d’utilisateurs potentiels ! Là où, à titre de comparaison, le nombre de motards est aujourd’hui d’environ 2,5 millions dans l’Hexagone.

Trottinette électrique superstar

Parmi tous ces engins, ce sont surtout les trottinettes électriques que les Français connaissent le mieux, à 90 %, loin devant les hoverboards, identifiés à 59 % ou les mono-roues électriques, identifiées à 56 %. Bien qu’un grand nombre de Français semblent assez sceptiques, puisque 69 % d’entre eux les assimilent à des « gadgets », ils leur promettent toutefois un avenir certain : 82 % des personnes interrogées estimant que les NVEI vont se développer, surtout chez les jeunes (78 %).

Pratiques et jugés plutôt positivement

La perception des NVEI par les Français est d’ailleurs plutôt positive : 74 % des personnes interrogées estiment qu’ils sont pratiques, et 61 % rapides. Parmi leurs avantages principaux, les Français soulignent qu’ils permettent de se déplacer rapidement (24 %) et d’avoir un moyen de déplacement complémentaire aux transports en commun (14 %), tout en favorisant l’écologie (22 %). Un intérêt pour les NVEI particulièrement marqué dans les grandes agglomérations, leur terrain de jeu favori.

Point noir : la sécurité

Parmi les points négatifs : la question de la sécurité. Les Français identifient prioritairement le risque que font encourir ces nouveaux modes de transport aux autres utilisateurs, à commencer par les piétons pour 75 % des Français, puis les deux-roues et les automobilistes pour 73 %. À cela, 69 % des Français ajoutent le risque pour les utilisateurs eux-mêmes.

Une législation jugée comme floue

Les Français connaissent assez mal les règles qui régissent l’utilisation de ces nouveaux engins. 82 % des personnes interrogées estiment que leur utilisation est peu voire pas du tout réglementée. Lucides finalement les Français, puisqu’à ce jour le Code de la route ne contient pas de règles spécifiques concernant les NVEI. Mais l’usage a fini par les assimiler à des piétons. Sur les trottoirs, ils doivent ainsi se déplacer à une allure modérée, n’allant pas au-delà de 6 km/h. Enfin, les idées reçues sont nombreuses ! Les personnes interrogées sont par exemple 56 % à penser que le port du casque de protection est obligatoire. Or, s’il est fortement conseillé, il n’est pour le moment pas obligatoire.

Quid de l’assurance pour ces nouvelles mobilités urbaines ?

Les Français sont également moins bien informés quant à leurs obligations en matière d’assurance. Rien d’étonnant. Les offres d’assurance spécifiques à ces nouveaux engins se font encore rares. Et, s’il n’y a pas encore d’obligation légale de les assurer en tant que tel, il est indispensable que leur utilisateur soit protégé en responsabilité civile pour couvrir des conséquences de tout dommage corporel et/ou matériel qu’il pourrait causer à d’autres personnes.

Une responsabilité civile ? Une protection a minima pour l’usage des NVEI et qui n’est pas nécessairement garantie dans votre assurance habitation ou auto, contrairement à ce que pense 45 % des utilisateurs. Preuve qu’il est essentiel de réaliser un important travail de pédagogie pour éviter tout défaut d’assurance et garantir ainsi la sécurité des usagers. C’est pourquoi Aviva a conçu une assurance dédiée à ces nouvelles mobilités pour protéger les utilisateurs contre les conséquences d'un dommage corporel en cas d’accident.

*Enquête réalisée par Odoxa pour Eurofil auprès d’un échantillon de Français interrogés par internet les 28 et 29 mars 2018. Échantillon de 1 009 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

 

Découvrir l'assurance OnMyWay pour toutes vos mobilités urbaines

Danger des Nouveaux Véhicules Électriques Individuels (NVEI) au quotidien : quels sont les gestes de prévention ?

L’utilisation d’une trottinette électrique, d’un hoverboard, d’un gyropode ...

La CMU et la CMU-C, leur fonctionnement

Ne confondez pas CMU de base et CMU complémentaire La C.M.U de base est ...

Comment bien choisir mon Assurance Santé ?

Pour beaucoup d’entre nous, choisir sa complémentaire santé s’apparente ...