Vacances à l'étranger, pensez à votre santé avec la CAEM

Vous partez temporairement en Europe, pensez à la carte européenne d’assurance maladie

A quoi sert-elle ?

Elle atteste des droits à l’assurance maladie et permet, lors d’un séjour temporaire en Europe, de bénéficier de la prise en charge des soins médicalement nécessaires, quel que soit le motif du déplacement (week-end, vacances, études, stages, détachement professionnel) selon la législation sociale et les formalités en vigueur dans le pays de séjour.

Qui peut en bénéficier ?

Elle est individuelle et nominative. Chaque personne de la famille doit avoir sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.
Elle est valable un an, gratuite et remplace définitivement le formulaire E 111 et d’autres formulaires (E 110, E 119, E 128) utilisés jusqu'à présent dans le cadre de séjours temporaires en Europe.
Elle ne remplace pas la carte Vitale, ne peut pas être utilisée en France et n’est pas non plus un moyen de paiement.

Comment en bénéficier ?
Faites la demande auprès de sa caisse d'Assurance Maladie au moins 4 semaines avant votre départ. Aucun document particulier n'est à fournir.
La demande est effectuée soit par téléphone, soit à l'accueil de son centre, soit éventuellement depuis le site internet de sa caisse d'Assurance Maladie.
La demande doit être effectuée pour chaque membre de la famille, y compris les enfants de moins de 16 ans.

Dans quels pays peut-on l’utiliser?
Dans l'ensemble des Etats membres de l'Union européenne : Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède ainsi qu'en Islande, au Liechtenstein, en Norvège et en Suisse.

Que faire en cas d'oubli de la carte européenne d'assurance maladie ?
L’assuré doit conserver les factures et les justificatifs de paiement et les présenter à son retour à sa caisse d'Assurance Maladie.

Vous partez dans un autre pays

Uniquement vos soins urgents imprévus pourront éventuellement être pris en charge par votre caisse d'Assurance Maladie.
Vous devez régler vos frais médicaux sur place, conservez les factures et justificatifs de paiement et les présentez à votre retour à votre caisse d'Assurance Maladie.
Au vu des justificatifs, le médecin conseil vous accordera ou non le remboursement de vos soins, dans la limite des tarifs forfaitaires français en vigueur.

Une exception si vous partez dans votre pays d’origine
Si le pays de votre destination a signé une convention avec la France, vos frais médicaux peuvent être pris en charge sur place, selon les tarifs en vigueur dans le pays. (Algérie, Andorre, le Bénin, Bosnie-Herzégovine, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Congo, Corée du Sud, Côte-d'Ivoire, Croatie, Etats-Unis, Gabon, Guernesey-Aurigny-Herm-Jethou, Israël, Japon, Jersey, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Monaco, Niger, Philippines, Québec, Saint-Marin, Sénégal, Serbie-et-Monténégro, Togo, Tunisie, Turquie).

Haut de page

Que faire en cas d'inondation ?

Que faire en cas d'inondation ? Première réaction Suivez les consignes ...

Aviva pour la prévention : l'étouffement & les bons réflexes

Bien que l’étouffement soit plus fréquente chez l'enfant ou la personne ...

Les 5 commandements du constat auto

Remplir un constat auto après un accident, quand on est sous le coup de ...