Vacances à l'étranger : pensez à votre carte européenne d’Assurance Maladie !

Julie part en week-end prolongé en Europe avec son amie Lucie. Avant son départ, elle s’est procuré sa carte européenne d’Assurance Maladie. Ainsi, si elle rencontre un problème de santé pendant son séjour, ses soins seront pris en charge. Et vous, avez-vous fait le nécessaire ?

Qu’est-ce que la carte européenne d’Assurance Maladie ? À quoi sert-elle ?

Vous rencontrez un problème de santé durant un séjour temporaire en Europe ? Vos soins peuvent être pris en charge sur place, grâce à votre carte européenne d’Assurance Maladie (CEAM). Celle-ci atteste de vos droits à l’Assurance Maladie. Seuls les soins urgents et inopinés peuvent être remboursés avec la CEAM.

Vous pouvez l’utiliser dans l'ensemble des États membres de l'Union européenne(1), quel que soit le motif de votre déplacement (week-end, vacances, études, stages, détachement professionnel). Mais la CEAM ne peut pas être utilisée en France : elle ne remplace pas la carte Vitale. Ce n’est pas non plus un moyen de paiement.

Comment l’obtenir ?

La carte européenne d’Assurance Maladie est individuelle et nominative. Chaque membre de la famille doit donc avoir sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.

Pour obtenir votre CEAM, vous devez faire une demande auprès de votre caisse d'Assurance Maladie, au moins 15 jours avant votre départ. Il est toutefois conseillé d’anticiper autant que possible. Vous n’aurez aucun document particulier à fournir.

La demande s’effectue soit par téléphone, soit à l'accueil de votre centre, soit depuis le site internet de votre caisse d'Assurance Maladie.

La carte est gratuite et valable deux ans. Elle remplace définitivement le formulaire E111 et autres formulaires utilisés jusqu'à présent dans le cadre de séjours temporaires en Europe.
 

Bon à savoir :
si vous partez à l’étranger dans moins de 15 jours, votre caisse d'Assurance Maladie peut vous remettre un certificat provisoire de remplacement. Ce dernier est valable trois mois.


Que faire en cas d'oubli de la carte européenne d'Assurance Maladie ?

Si Julie a bien pensé à se munir de sa CEAM, ce n’est pas le cas de son amie Lucie ! Malheureusement, suite à un accident malencontreux, cette dernière est hospitalisée lors de son séjour en Europe. Sans sa CEAM, elle doit s’acquitter des frais médicaux sur place. Mais Lucie conserve les factures et les justificatifs de paiement. À son retour, elle les présentera à sa caisse d'Assurance Maladie pour demander un remboursement.

Sur présentation des justificatifs, un médecin conseil accorde ou non le remboursement des soins, dans la limite des tarifs forfaitaires français en vigueur. Seuls les soins urgents imprévus pourront éventuellement être pris en charge.

Si vous partez dans un autre pays (hors U.E)

Si vous recevez des soins dans un pays hors Union européenne, vous devrez régler les frais médicaux sur place. Comme Lucie, veillez à conserver les justificatifs pour les remettre à votre caisse d'Assurance Maladie, en vue d’obtenir un remboursement à votre retour. Là encore, seuls les soins médicaux urgents et imprévus pourront être pris en charge par l'Assurance Maladie.

Ainsi, avant de partir à l'étranger, prenez certaines précautions pour être assuré si vous tombez malade, par exemple. Renseignez-vous sur l'état sanitaire du pays et sur les frais médicaux qui resteront éventuellement à votre charge. Dans certains pays, les soins, notamment les frais hospitaliers, coûtent très chers. Il est donc prudent de souscrire un contrat d'assurance ou d'assistance spécifique avant votre départ.

Si vous partez dans votre pays d’origine

Si vous vous rendez dans votre pays d'origine, et que vous possédez la double nationalité, vérifiez si votre pays de destination a signé une convention avec la France. Si tel est le cas, vos frais médicaux peuvent être pris en charge sur place, selon les tarifs en vigueur dans le pays(2).

Contactez votre caisse d'Assurance Maladie pour savoir si vous entrez dans le champ d'application de ces dispositions. Elle pourra ainsi vous indiquer les formalités à accomplir avant votre départ pour bénéficier d’une prise en charge de vos frais médicaux.

Source : https://www.ameli.fr/assure/droits-demarches/europe-international/protection-sociale-etranger/vacances-etranger

(1) Allemagne, Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Slovaquie, Slovénie, Suède, Islande, Liechtenstein, Norvège et Suisse.
(2) Algérie, Andorre, le Bénin, Bosnie-Herzégovine, Cameroun, Canada, Cap-Vert, Chili, Congo, Corée du Sud, Côte-d'Ivoire, Croatie, Etats-Unis, Gabon, Guernesey-Aurigny-Herm-Jethou, Israël, Japon, Jersey, Macédoine, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Monaco, Niger, Philippines, Québec, Saint-Marin, Sénégal, Serbie-et-Monténégro, Togo, Tunisie, Turquie.

Document non contractuel d’information générale à jour le 06/07/2020

Votre Espace Client Aviva & Moi

Votre Espace Client Aviva & Moi Facilitez-vous la vie en quelques clics ...

Témoignages client Aviva : la belle histoire de Madame Beldjilali

Les belles histoires Aviva mettent en avant l’implication des équipes Aviva ...

Sur la route, on y va, avec Greg et Emma

Voir les 3 épisodes  « Sur la route, on y va  ! » est une série de films ...