Dégâts des eaux entre voisins : comment bien réagir ?

Une tâche sur le plafond, des gouttes qui ruissellent le long des canalisations, des moisissures sur les murs… Un dégât des eaux peut endommager durablement un logement, que ce soit le vôtre ou celui de votre voisin. Comment réagir dans une telle situation ? Nos explications.

Les dégâts des eaux font partie des risques du quotidien dont les conséquences peuvent être lourdes. Invisibles, ils s’immiscent durablement dans la structure des immeubles, ou peuvent transformer votre appartement en pataugeoire. Dans tous les cas, ils sont obligatoirement couverts par une assurance multirisque habitation.

Identifiez l’origine du sinistre

Votre première priorité sera d’identifier d’où provient le dégât des eaux. L’inondation vient-elle des parties communes ? Ou d’un appartement voisin ? Dans ce dernier cas de figure, il faut trouver lequel… En parallèle, déclarez vite le sinistre. Plusieurs parties entrent en compte : la victime du dégât des eaux et son auteur. Si les deux personnes sont locataires, les propriétaires respectifs doivent être informés. L’assurance de l’immeuble peut aussi être sollicitée si l’eau endommage des parties communes.

Le constat amiable entre voisins

Un constat à l’amiable de dégâts des eaux est mis en place entre les voisins concernés et envoyés aux deux compagnies d’assurance. Les conventions inter-assurances s’occupent de tout. Un expert peut être sollicité pour évaluer le montant des indemnités à prévoir. Par contre, s’il y a un désaccord entre les parties sur l’origine de la fuite ou l’estimation des dégâts, des recours sont possibles pouvant conduire jusqu’aux tribunaux. Une solution amiable est donc préférable.

Chute d’arbre sur une maison : qui est responsable et quelle assurance ?

Quelle fierté que d’admirer ce chêne centenaire ou ce magnifique épicéa ...

Aviva pour la Prévention: les bons réflexes pour votre Santé : le saignement

Les bons réflexes   Une personne saigne abondamment... Que faites-vous ...

Aviva pour la prévention : L'arrêt cardiaque : Apprendre les gestes qui sauvent

En France, seuls 5 à 7% des victimes d’un arrêt cardiaque survivent. Pour ...