Alcool au volant et éthylotest : les bons réflexes avant de prendre la route

Le saviez-vous ? L’alcool est la 1re cause de mortalité sur les routes en France*. Pour réduire les risques d’accidents de la route liés aux conduites en état d’ivresse, il est important de connaître les effets désinhibiteurs de l’alcool et ses conséquences sur votre conduite.

Quels sont les risques de l’alcool au volant ?

L’alcool est responsable d’un accident mortel sur trois sur la route*, avant l’usage de stupéfiants, la somnolence ou encore le téléphone au volant. Dès le premier verre, vos réflexes et votre vigilance sont altérés : vous mettrez plus de temps à voir un animal qui traverse la route ou à freiner pour éviter la collision avec un vélo qui arrive dans votre angle mort…

A partir de deux verres d’alcool, soit environ un taux d’alcoolémie de 0,5 g/l, les risques deviennent plus importants :

  • votre champ visuel est diminué et votre visibilité réduite, surtout si vous prenez la route la nuit ;
  • votre temps de réaction est allongé ;
  • votre perception de la route est dégradée ;
  • les phares des autres voitures vous éblouissent plus ;
  • vous sous-évaluez les risques et avez tendance à rouler plus vite ;
  • vous avez des difficultés à avoir des mouvements bien coordonnés…

Taux d’alcoolémie, éthylotest : nos conseils pour prendre la route en toute sécurité

Vous rentrez d’un restaurant en famille ou entre amis, d’une fête d’anniversaire, d’un barbecue ou d’une soirée du nouvel an ? Surveillez votre consommation d’alcool si vous avez prévu de rentrer chez vous en voiture.

Si vous avez bu un ou plusieurs verres d’alcool, assurez-vous d’être en pleine possession de vos moyens avant de prendre le volant. L’alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 g à 0,15 g d’alcool par litre de sang en une heure. Il est donc essentiel de connaître les bons réflexes afin de prévenir tout accident de la route.

Alcool au volant et éthylotest : les bons réflexes avant de prendre la route - Aviva

Bon à savoir : où acheter un éthylotest ?
Depuis avril 2021, vous pouvez acheter un éthylotest dans toutes les grandes surfaces et débits de boissons. En cas d’achat, il est fortement conseillé de choisir un éthylotest conforme à la norme NF.

Avant votre fête en famille ou entre amis, vous pouvez également désigner un capitaine de soirée, qui restera sobre et pourra ainsi vous ramener chez vous en toute sécurité. Surtout, si une personne fortement alcoolisée veut prendre la route, retenez-la !

Conduire en état d’ivresse : quelles sont les sanctions ?

Au-delà de la dangerosité pour vous-même, vos passagers et les autres usagers de la route, quelles sont les sanctions que vous encourez à conduire ivre ?

  • Si vous avez obtenu votre permis de conduire il y a moins d’un an, votre permis vous sera retiré et vous devrez repasser le code de la route ainsi que l’examen pratique si vous êtes contrôlé avec un taux d’alcoolémie supérieur ou égal à 0,2 g/l, soit dès le premier verre d’alcool !
  • Si vous êtes un jeune conducteur en période probatoire, vous risquez une amende, un retrait de six points, une suspension de votre permis et une immobilisation de votre voiture dès 0,2 g/l.
  • Pour les autres conducteurs, vous pouvez être sanctionné d’une amende, d’un retrait de points, d’une suspension ou d’une annulation de votre permis à la suite d’une comparution judiciaire, d’un stage de sensibilisation aux règles de sécurité routière, voire même d’une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à deux ans. Ces sanctions augmentent en fonction de votre taux d’alcoolémie.

Parce qu’au volant, personne n’est à l’abri d’un accident, il est obligatoire de souscrire une assurance auto pour vous protéger, ainsi que les autres usagers, des aléas de la route. Faites le point sur vos garanties avec votre Agent Général Aviva afin de bénéficier d’un contrat adapté à vos besoins.

* Assurance Prévention, « Conduite : les dangers de l’alcool », novembre 2019.

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour le 09/12/2021

Contacter un agent