Accident vélo-voiture : les bons réflexes à adopter

Le vélo est un moyen de transport à la fois utile et agréable, dont la pratique se développe fortement. Malheureusement, les cyclistes ne sont pas à l’abri d’un accident. Quels sont les bons réflexes à adopter en cas d’accident ? Comment serez-vous indemnisé si votre vélo est endommagé ou si vous êtes blessé ?

Vous venez d’avoir un accident de vélo avec un automobiliste ? Nos conseils pour vous mettre en sécurité et être bien indemnisé.

Dois-je prendre les coordonnées de l’automobiliste ou faire un constat ?

Si vous n’êtes pas blessé et que vous ne constatez aucun dommage matériel, vous serez sans doute tenté de reprendre votre route. Prenez toutefois le temps de vous assurer que tout va bien.

Ne repartez pas non plus sans avoir noté les coordonnées de l’automobiliste, mais aussi d’un ou deux témoins de l’accident. Vous pourriez vous apercevoir de dommages matériels, voire de dommages corporels, après l’accrochage et aurez alors besoin de reprendre contact.

Dans tous les cas d’accident de vélo, il est recommandé de remplir un constat d’accident commun. Ce constat à l’amiable permet aux assurances d’établir les responsabilités et de trancher les éventuels litiges. Veillez donc à bien le compléter et à être le plus précis possible sur les circonstances de l’accident.

Bon à savoir 
Les constats papiers, remis par les assureurs auto, sont souvent à disposition des conducteurs de voiture. Si vous n’avez pas le document papier pour établir un constat à l’amiable, vous pouvez utiliser l’appli E-constat Auto disponible dans le Play Store ou l’App Store.

Accident vélo - voiture : remplir un constat commun - Aviva

Que faire si mon vélo est endommagé ?

Si l’accident a causé des dommages matériels et que votre vélo ou vos équipements ont été abîmés, vous avez droit à une indemnisation. Ce n’est pas votre assurance mobilité douce qui prendra en charge les dommages, mais bien l’assureur de l’automobiliste.

Pour recevoir cette indemnisation des dommages matériels, vous ne devez pas avoir commis de faute. Ainsi, une imprudence ou une négligence, comme un stop grillé, pourrait limiter ou annuler l’indemnisation des dommages matériels causés à votre vélo.
Accident vélo - voiture : indemnisation en cas de dommages - Aviva

Les bons réflexes en fonction de la gravité de l’accident

Même si l’accident se limite à un simple accrochage, que vous n’avez pas chuté de vélo et que vous ne constatez aucun dommage matériel ou corporel :

  • évitez de poursuivre votre trajet à vélo,
  • demandez à un proche de venir vous chercher.

Un accident de vélo reste un traumatisme et vous n’êtes pas en mesure de remonter immédiatement en selle. Sous le coup du stress, vous pourriez manquer de concentration et risquer un nouvel accident.

Si l’accident a causé quelques égratignures sans gravité apparente, rendez-vous chez votre médecin. Une simple auscultation permettra de s’assurer que vos blessures sont bien bénignes et que vous avez recouvré vos esprits.

En cas de choc violent, il est important d’être emmené aux urgences pour un contrôle d’éventuels dommages corporels. Si vous n’avez pas de poignet ou de jambe cassée, une lésion invisible, à l’abdomen par exemple, ou un choc à la tête voire aux cervicales peuvent être graves. Des examens à l’hôpital sont alors indispensables.

Accident vélo - voiture : contrôle des dommages corporels - Aviva

Serai-je indemnisé par une assurance si je suis blessé ?

La loi Badinter de 1985 protège le cycliste en cas d’accident avec un véhicule terrestre à moteur comme une voiture, une moto ou une trottinette électrique. Dans la plupart des cas, vous bénéficierez d’une indemnisation totale par l’assurance du conducteur du véhicule impliqué pour vos dommages corporels.

Seule exception à cette indemnisation : si vous avez commis une faute inexcusable, cause exclusive de l’accident. La faute inexcusable est définie comme « une faute volontaire d’une exceptionnelle gravité exposant sans raison valable son auteur à un danger dont il aurait dû avoir conscience ». Dans les faits, la faute inexcusable est très rarement opposée au cycliste accidenté au moment de l’indemnisation.

Automobiliste : que faire si j’ai un accident avec un vélo ?

Si vous avez un accident avec un cycliste, voici comment bien réagir.

  • Garez-vous sur le bas-côté pour ne pas gêner la circulation et causer un nouvel accident.
  • Contactez immédiatement les pompiers ou le Samu en cas de dommages corporels. Si ces derniers semblent légers, proposez tout de même au cycliste de le conduire aux urgences.
  • Prévenez la police ou la gendarmerie pour dresser un procès-verbal de l’accident et établir les dommages matériels et les dommages corporels.
  • Évitez un sur-accident en signalant et en sécurisant la zone.
  • Ne manipulez pas le cycliste blessé au risque d’aggraver certaines blessures. Couvrez-le avec une couverture de survie et restez à ses côtés en essayant de le rassurer.

Si les dommages se limitent à un guidon tordu ou une roue voilée, remplissez le constat à l’amiable. Veillez simplement à bien compléter le document pour établir les circonstances exactes de l’accident et définir les responsabilités.

Dans les cinq (5) jours ouvrés suivant l’accident, faites une déclaration à votre assurance auto par lettre recommandée avec accusé de réception en joignant :

  • une copie du procès-verbal,
  • le constat à l’amiable,
  • les éventuels témoignages et photos permettant de mieux appréhender les circonstances du sinistre.

Votre assurance mandatera ensuite un expert pour constater les dommages matériels sur votre véhicule et les prendre en charge selon les garanties de votre contrat auto.

Simple accrochage ou accident plus grave, veillez à être bien protégé si vous circulez à vélo. Faites le point sur vos assurances avec votre Agent Général Aviva.

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour le 11/05/2021

Contacter un agent