Passer au bioéthanol, un geste écologique et économique

Préserver la planète et votre pouvoir d’achat, c’est possible, en choisissant de rouler au bioéthanol. Pour cela, il suffit d’équiper votre véhicule essence d’un boîtier E85. Suivez le mode d’emploi.

Le bioéthanol, aussi appelé E85, est un carburant alternatif aux carburants fossiles qui est produit à partir de matières premières agricoles comme le maïs, le blé et la betterave. L’appellation E85 indique que le carburant distribué à la pompe est composé de 85% de biocarburant et de 15% d’essence sans plomb. En réalité, la proportion entre les deux composants varie de 65 à 85% de bioéthanol entre l’été et l’hiver.
Le bioéthanol présente deux atouts majeurs :

  • il est moins polluant car il émet environ 40% de moins de gaz à effet de serre,
  • il est moins cher avec un prix d’environ 0,70 €/litre.

Installer un kit bioéthanol

Pour rouler au bioéthanol, vous devrez transformer votre véhicule essence en installant un boîtier spécifique dénommé boîtier E85 qui se positionne sous le capot et permet au moteur d’injecter la bonne quantité de carburant en fonction de la proportion d’éthanol présente dans le réservoir pour un fonctionnement optimal.
Avant d’équiper votre véhicule, veillez à acheter un boîtier homologué. Une précaution indispensable pour ne pas risquer d’endommager gravement votre moteur et de devoir engager d’importants frais de réparation.
Aujourd’hui, trois fabricants sont homologués et proposent différents modèles : Biomotors, Flexfuel et ARM Engineering. L’homologation englobe une prestation qui comprend :

  • la pose du boîtier E85 adapté à votre véhicule,
  • le réglage des paramètres selon le moteur de votre véhicule,
  • une garantie pour les pièces en contact avec le carburant.

Côté tarif, il faut compter en moyenne 700€ pour l’installation et l’assurance d’un boîtier E85.

Les nouveaux noms des carburants dans les stations-services

Une directive européenne, entrée en vigueur le 12 octobre 2018, définit les nouvelles normes de signalisation des carburants. Objectifs : proposer un standard à l’échelle européenne et aider les consommateurs à se familiariser avec le bioéthanol. L’essence est désormais représentée par la lettre E dans une étiquette ronde, et le diesel porte la lettre B dans une étiquette carrée. Pour l’essence comme pour le diesel, un chiffre indique le taux de biocarburant. Voici les nouvelles appellations :

visuel-bioethanol .png

• le sans-plomb 95 et le sans-plomb 98 qui utilisent 5% d'éthanol se nomment E5

• le sans-plomb 95 qui utilise 10% d'éthanol (ancien SP9-E10) se nomme E10

• le superéthanol avec 85% d'éthanol se nomme E85

• le gazole / diesel à 7% de biocomposant se nomme B7

 • le futur gazole avec 10% de biodiesel se nomme B10

 • le futur carburant XTL, un nouveau diesel de synthèse à base de gaz naturel et d’huiles végétales se nomme XTL

 

A noter :

Le SP95-E10 contient jusqu’à 10% de bioéthanol : ce carburant est compatible avec 90% des véhicules essence aujourd’hui en circulation.
Toutes les voitures essence mises en circulation après 2000 (à de rares exceptions près) ainsi que de très nombreux véhicules (voitures et motos) commercialisés avant 2000 peuvent rouler au SP95-E10.

Consulter la liste des véhicules compatibles SP95-E10

Un véhicule propre, c’est une réduction de 10% sur votre assurance auto.

Découvrez notre assurance auto

S’assurer pour des vacances à l’étranger en camping-car

Comme de nombreux français, vous vous êtes laissé tenter par l’acquisition ...

Votre maison bien isolée pour être au chaud cet hiver

Vous voulez isoler votre logement pour améliorer son confort et réaliser ...

Votre logement & Le DAAF

La loi Morange (loi n°2010-238 du 9 mars 2010), rend obligatoire l’installation ...