Lunettes cassées : mon assurance habitation couvre-t-elle la casse ?

Vous avez cassé vos lunettes alors que vous veniez de les changer et vous vous demandez comment vous allez être pris en charge. Votre enfant a fait une mauvaise chute en cours de gym ou dans la cour de récréation, heureusement rien de grave, mais ses lunettes n’ont pas résisté au choc. Pas de panique ! Savez-vous que dans certains cas votre assurance habitation couvre la casse de vos lunettes ? Explications.

Comment renouveler vos lunettes en urgence ?

Plusieurs solutions sont possibles :

  • si votre ordonnance est datée de moins de 1 an, 3 ans ou 5 ans (selon votre âge), vous pouvez vous rendre directement chez votre opticien ;
  • si votre vue a changé, le renouvellement des lunettes, verres et/ou montures est possible grâce à une nouvelle ordonnance. Prenez donc rapidement rendez-vous chez votre ophtalmologiste ;
  • sachez également que le renouvellement des lunettes peut se faire directement chez votre opticien. En effet, selon le décret n° 2016-1381 du 12 octobre 2016 votre opticien peut exceptionnellement vous délivrer une nouvelle paire de lunettes, sans ordonnance, en cas de perte ou de bris des verres correcteurs (myopie, astigmatisme ou hypermétropie). Il faut que l'urgence soit constatée et qu'il n'y ait pas de solution médicale adaptée. En effet, ce décret a allongé la durée de validité des ordonnances pour les personnes âgées de 16 à 42 ans. Elle passe de 3 à 5 ans. Pour les autres tranches d’âge, la durée de validité reste inchangée (1 an pour les moins de 16 ans, et 3 ans pour les plus de 42 ans).

Le remboursement dépendra de votre âge, de votre couverture santé, mais également du responsable de la casse, vous ou un tiers et enfin s’il s’agit de vos lunettes ou celles de votre enfant.

La sécurité sociale prend-elle en charge le coût de vos nouvelles lunettes ? A quelle hauteur ?

L’assurance maladie prend en charge le remplacement des lunettes cassées. Mais le remboursement qu’elle effectue est basé sur le tarif conventionnel et est donc très bas et inférieur au coût réel d’une nouvelle monture et de nouveaux verres correcteurs. A titre informatif, l’assurance maladie prend en charge :

  • pour les moins de 18 ans, le remboursement d’une monture est à hauteur de 60% du tarif conventionnel de 30,49 €. Le tarif servant de base de remboursement pour les verres est inclus dans une fourchette de 12,04 € et 66,62 € selon le type de verre et la correction nécessaire ;
  • Pour les plus de 18 ans, le tarif de base d’une monture fixé par l’assurance maladie est 2,84 €. Elle ne rembourse donc que 1,70 € pour une nouvelle monture. Quant aux verres correcteurs, le tarif de base de l’assurance maladie est compris entre 2,29 € et 24,54 €.

Votre mutuelle santé vous rembourse-t-elle ?

Selon la formule souscrite auprès de votre complémentaire santé, vous disposez d’un forfait annuel en matière de frais optique.

Il peut être indiqué sous forme de pourcentage (200% par exemple) par rapport au tarif de base de la sécurité sociale. Il peut aussi apparaître sous la forme d’une somme forfaitaire (200 € par exemple). Enfin, il peut associer ces deux modes de prises en charge (150% + 100 € par exemple).

Mais attention, la plupart du temps, il s’agit d’un forfait annuel. Cela signifie que si vous avez changé vos lunettes durant l’année vous ne pourrez pas en bénéficier. En d’autres termes, il vous faudra attendre l’année suivante pour pouvoir être remboursé par votre complémentaire santé.

La responsabilité civile de votre contrat habitation, une alternative ?

Incluse dans les contrats d’assurance habitation, la responsabilité civile couvre les porteurs de lunettes en cas de casse, mais seulement si elles ont été cassées par une tierce personne.

En revanche, si la casse est intervenue sur votre lieu de travail, vous pourrez recourir à l’assurance responsabilité civile de votre entreprise.

Assurance casse, vol et assurance complémentaire… une meilleure protection assurée

Vous avez fait tomber vos lunettes et malheureusement vous avez marché dessus. Comment pouvez-vous vous faire rembourser alors qu’étant responsable du dommage, vous ne pouvez pas recourir à votre assurance responsabilité civile ?

Bonne nouvelle, vous avez peut-être souscrit, au moment de l’achat de vos lunettes, une assurance spécifique proposée par votre opticien pour la casse et le vol de lunettes. Dans ce cas-là, cette assurance couvrira vos lunettes.
Vous avez souscrit auprès de votre mutuelle une assurance complémentaire lunettes et lentilles (généralement incluse dans un pack d’assurances complémentaires) et même si cela fait moins d’un an que vous avez changé vos lunettes, vous pourrez obtenir un remboursement qui varie selon les assurances complémentaires.

Et si c’est votre enfant qui casse ses lunettes ?

Le remboursement dépendra du contexte.

Si c’est une tierce personne, par exemple un autre enfant, qui est responsable de la casse, vous pouvez faire intervenir l’assurance responsabilité civile de la personne (ou de ses parents). Mais attention, l’assurance ne remboursera pas les lunettes cassées durant un acte de violence entre élèves.

Si votre enfant est lui-même responsable de la casse et que vous n’avez pas conclu d’assurance spécifique auprès de votre opticien au moment de l’achat de ses lunettes, votre complémentaire santé procédera, ou non, au remboursement. Tout dépend des garanties prévues dans votre contrat. Dans tous les cas, un plafond d’indemnisation et le paiement d’une franchise peuvent s’appliquer. Dans l’éventualité d’un accident, pensez à vérifier la couverture du risque dans vos différents contrats.

Si vous avez souscrit une garantie scolaire dans votre contrat assurance habitation, elle vous sera d’un grand secours ! En effet, l’assurance scolaire peut couvrir les frais de remplacement des lunettes de votre enfant accidentellement cassées par lui-même ou un de ses camarades.

Quel que soit le cas, que vous soyez ou non responsable de la casse de vos lunettes, le premier réflexe à adopter est de vous rapprocher de votre assureur pour connaître votre couverture.

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour le 23/07/2021

Réaliser un devis assurance habitation