État des lieux d’entrée et de sortie : mode d’emploi et conseils

Vous allez enfin emménager dans votre nouveau logement et la date d’état des lieux vient d’être fixée. Cette étape est indispensable pour vous assurer du bon usage de l’appartement. Mode d’emploi et conseils pour bien vous préparer.

Que ce soit pour un emménagement ou un déménagement, l’état des lieux d’entrée ou de sortie est souvent redouté par les locataires, soucieux de récupérer leur caution et de ne pas avoir à régler de frais supplémentaires.

À quoi sert l’état des lieux d’entrée et de sortie ?

À cette occasion, l’état général de l’appartement est vérifié en détails afin d’identifier les points forts et les points faibles de la location, ainsi que les surcoûts à prévoir pour le remettre en bon état d’usage.
Les dommages occasionnés par les précédents occupants sont ainsi inspectés et peuvent faire l’objet d’un dédommagement financier. L’état des lieux permet également de vérifier que le propriétaire propose un logement décent, répondant à toutes les normes obligatoires. Les dégradations liées à la vétusté de l’appartement peuvent être prises en charge par le bailleur.

État des lieux : comment ça marche ?

L’état des lieux se fait par écrit et peut être réalisé par le propriétaire, un agent immobilier ou un intermédiaire.
Il peut s’agir d’une société spécialisée ou d’un huissier mandaté par le locataire et le propriétaire. S’il est facturé, son coût ne doit pas excéder 3 € par m2.

État des lieux : comment le remplir ?

Pour rédiger ce document, la présence du locataire, entrant ou sortant, est indispensable. Les parties prenantes parcourent le logement et répertorient les mentions obligatoires prévues par la loi comme la localisation du logement, le relevé des compteurs individuels, le détail des clés, l’état des sols… Pour ne rien omettre, vous pouvez télécharger un modèle d’état des lieux en ligne.

Si vous n’avez pas de modèle préétabli, veillez à ce que les états des lieux d’entrée et de sortie soient effectués de la même façon, afin de faciliter la comparaison.
Chaque document est rédigé en deux exemplaires, daté et signé par le bailleur et le locataire et doit être conservé et annexé au contrat de location.

Le locataire dispose d’un délai de 10 jours à compter de la signature pour compléter l’état des lieux. En effet, une fois installé dans l’appartement, il pourrait découvrir des défauts non signifiés.

Les bons conseils pour réussir son état des lieux

Ce document stratégique doit donc faire l’objet de toutes les attentions.

  • Ne couplez pas l’état des lieux avec la première visite du logement : découvrez l’appartement ou la maison en amont afin de ne pas fausser votre jugement.
  • Vous pouvez également choisir de vous faire accompagner par une personne extérieure, qui vous apportera un regard neutre sur un logement, qu’elle ne sera pas amenée à occuper. De cette manière, vous aurez plus de facilités à relever les détails importants.
  • N’hésitez pas à prendre des photos des dommages antécédents à votre emménagement (tâches sur le parquet, faïence fissurée etc.) pour vous couvrir en cas de désaccord.
  • Enfin, prenez votre temps. Ne vous laissez pas dicter un timing expéditif et observez attentivement les lieux pour ne rien laisser passer.

C’est à partir du comparatif entre l’état des lieux d’entrée et de sortie que votre caution vous sera (ou non) restituée. Il est donc primordial d’y accorder toute votre attention…

Vous emménagez bientôt dans votre nouveau logement ? Pensez à faire évoluer votre assurance multirisque habitation !

Réaliser un devis Assurance Habitation

Haut de page

Assurance & Garanties Habitation pendant vos vacances

Aviva : Soyez assuré, en toute circonstance En tant qu’assuré Aviva pour ...

Logement étudiant : les conseils et les bons réflexes

Etudiant ? Cette année, vous prenez votre indépendance et vous emménagez ...

Échange de maisons entre particuliers : nos conseils pour partir en vacances serein

À la recherche de bons plans pour vous offrir des vacances à moindre coût, ...