Partage de véhicule entre particuliers : pensez à l’assurance

Pour préserver la planète ou faire des économies, vous avez décidé de partager votre voiture ? Que ce soit directement auprès d’un ami pour lui rendre service ou via une plateforme de location en ligne entre particuliers, quelques bons réflexes en matière d’assurance auto vous éviteront de mauvaises surprises.

L’essor de l’économie participative fait émerger de nouvelles pratiques, comme le partage de voitures entre particuliers. Mais que prévoit votre contrat d’assurance auto en cas de sinistre ? Quelles sont les vérifications à effectuer auprès du conducteur ?

Vérifier votre assurance auto avant de prêter ou louer votre voiture

Avant même d’envisager de prêter votre véhicule à un proche ou à un autre particulier, relisez votre contrat d’assurance auto et assurez-vous que le prêt de votre voiture ne modifie pas les déclarations faites auprès de votre assurance. En effet, cela peut impliquer une majoration de la franchise en cas de sinistre. C’est notamment le cas pour les conducteurs de moins de 21 ans, les conducteurs ayant moins de deux ans de permis et les conducteurs n’ayant jamais été assurés.

Dans tous les cas, renseignez-vous auprès de votre assureur pour connaître le montant de votre franchise en cas de sinistre.

Vous renseigner sur le conducteur

Une fois les choses clarifiées concernant votre assurance auto, prenez le temps de vous intéresser au profil du conducteur. Vérifiez qu’il possède un permis de conduire valide et n’hésitez pas à en demander une copie. Demandez-lui aussi une attestation de responsabilité civile qu’il peut récupérer si besoin auprès de son assureur.

Assurez-vous également qu’il utilisera votre voiture dans les conditions prévues dans le contrat. Si par exemple votre contrat d’assurance auto est à usage exclusivement privé, le conducteur ne devra pas l’utiliser dans le cadre de son travail (pour effectuer des livraisons par exemple).

Accident avec un véhicule que vous avez prêté ou loué : quelle responsabilité ?

Si le conducteur à qui vous avez prêté votre voiture provoque un accident de la route, c’est à vous de faire les démarches auprès de votre assurance, en tant que propriétaire de la voiture mise en cause. Si la responsabilité du conducteur est engagée, un malus peut être appliqué à votre contrat.

Si la personne à qui vous prêtez votre voiture l’abîme en se garant, les dommages matériels causés au véhicule ne seront pas pris en charge en cas d’assurance au tiers. Deux solutions s’offrent alors à vous :

  • vous prenez en charge vous-même la réparation,
  • vous mettez en cause la responsabilité civile du conducteur.

Location ou prêt de votre voiture : 3 réflexes à adopter

Résumons. Avant de prêter ou de louer votre voiture, pensez à ces 3 précautions :

  1. prévenez votre assureur en lui indiquant les dates du prêt et vérifiez vos garanties avec lui,
  2. si votre contrat d’assurance auto contient une restriction au conducteur exclusif, levez cette restriction et, dans le cas d’un prêt régulier, il faudra ajouter un conducteur secondaire sur votre contrat,
  3. souscrivez des garanties supplémentaires pour vous protéger, vous et votre véhicule, des risques de vol, d’accident ou de dommages.

Pour que conduire reste un plaisir, les solutions d’assurance auto d’Aviva s’adaptent à votre profil. Trouvez celle qui vous convient !

Découvrir notre Assurance Auto Vectura

Haut de page

Permis de conduire ou conduite accompagnée : quelles conséquences en matière d'assurance auto ?

Votre enfant vient de décrocher son permis de conduire ou se lance dans ...

Covoiturage, auto-partage : comment être bien assuré ?

Pour optimiser votre budget week-end vous pratiquez le covoiturage ? En ...

Réaliser vos travaux à domicile en toute sécurité

L’été est une période propice à l’embellissement de votre maison. Isolation ...