Assurance habitation pas chère : attention à votre couverture !

Dégâts des eaux, cambriolage, incendie, vandalisme, ou encore catastrophes naturelles… Votre logement est exposé à un certain nombre de risques. Vous l’aurez compris, au vu des lourdes conséquences financières en jeu, bien choisir son assurance multirisque habitation, c'est assurer la sécurité de son patrimoine immobilier, de sa famille et de ses biens en cas de sinistre.

Alors que la concurrence joue à plein et que chacun gère au plus près son budget, comment ne pas tomber dans le piège de l’assurance habitation pas chère, au risque de renoncer à des garanties primordiales ? Zoom sur quelques règles à suivre.

Evaluez précisément vos besoins

La première démarche est d’évaluer au plus près vos besoins en définissant exactement votre type de logement, sa taille, sa localisation ainsi que les montants des biens à assurer. En d’autres termes, ne surestimez ou ne sous-estimez pas votre couverture. En effet, certaines personnes ont tendance à se sur-couvrir et donc payer une prime d’assurance habitation trop chère. A l’inverse, d’autres renoncent à certaines garanties le plus souvent indispensables.

N’abusez pas des comparateurs de prix

L’étape suivante est de comparer les offres. Si vous vous rendez sur des sites de comparateurs de prix, attention le prix n’est pas le seul critère. Il faut regarder les prix… mais surtout les couvertures ! Soyez attentifs : si les tarifs varient du simple au double, que se cache-t-il derrière cette différence ? Et lorsque les prix sont à peu près identiques, les contrats d’assurance habitation proposent-ils les mêmes garanties ? N’oubliez pas que si vous êtes responsable d’un sinistre, les coûts engendrés peuvent alors vite grimper. C'est donc à vous de définir votre risque, et ce que vous êtes réellement prêt à ne pas assurer.

Ne renoncez pas aux garanties optionnelles

Si lire attentivement les 30 pages de son contrat habitation n’est pas chose facile, il est en revanche nécessaire de questionner son assureur pour comprendre les principales garanties du contrat, ainsi que ses conditions particulières. En effet, alors que les conditions générales d’une assurance sont là pour définir un cadre général d’application du contrat, les conditions particulières s’adaptent à la situation de l’assuré.

Par ailleurs, il est judicieux d’étudier les garanties supplémentaires proposées par les assurances et qui peuvent prendre en charge des frais d’avocat, de garde d’enfant... sans augmentation sensible du montant des primes.

Vérifiez le montant de la franchise dans un contrat d’assurance habitation

La franchise représente le montant qui reste à la charge de l’assuré une fois le remboursement de la compagnie d’assurance effectué, après un sinistre. Mais attention, il existe différentes franchises.

La franchise simple ou relative

La franchise est dite « simple » ou « relative » lorsque sa mise en jeu est fonction du montant du sinistre. Si le montant du sinistre est supérieur au montant de la franchise, celle-ci ne s’applique pas et le sinistre est pris en charge par l'assureur depuis le 1er euro. A l’inverse, l'assureur n'indemnisera pas les dommages dont le montant est inférieur à celui de la franchise.

Exemple : si votre contrat prévoit une franchise de 100 euros et que vous subissez un dommage d'un montant de 100 euros ou moins, alors votre assureur ne vous remboursera rien. En revanche, si le dommage subi est estimé au moins à 101 euros, vous serez indemnisé intégralement.

La franchise absolue

Lorsque la franchise est dite « absolue », elle est toujours déduite du montant du préjudice indemnisé, et ce dans tous les cas et quel que soit le montant des dommages.

Exemple : si la franchise absolue prévue à votre contrat est fixée à 100 euros, aucun sinistre d'un montant inférieur ou égal ne sera pris en charge. Si le sinistre est estimé à 150 euros, vous ne percevrez alors que 50 euros d'indemnité.

Par ailleurs, le contrat doit préciser, pour chaque garantie, la façon dont la franchise se calcule, le montant s'il est fixe et s'il s'agit d'une franchise relative ou absolue.

Autre point de vigilance : quel que soit le type de franchise, son montant peut être exprimé de façons différentes selon les risques et les contrats dans les unités suivantes : soit en euros, soit en multiple d'un indice (généralement l’indice INSEE des prix à la consommation - hors tabac ou l'indice du coût de la construction de la Fédération française du bâtiment) ; soit en pourcentage du montant des dommages (exprimés en euros) ; soit en temps (en nombre de jours). Chez Aviva le montant de la franchise est exprimé en euros et non en pourcentage du montant des dommages.

Faites attention aux exclusions

Les exclusions de garanties ou au contrat d’assurance sont toutes les éventualités pour lesquelles votre assurance multirisques habitation ne vous couvrira pas. Certaines exclusions sont communes à tous les assureurs mais dans tous les cas, il est nécessaire d’en parler à votre assureur afin de connaître exactement les dommages qui ne pourront pas être indemnisés et ceux qui peuvent faire l’objet d’une extension de garantie.

Soyez vigilant sur les délais d’indemnisation

À l’image de vos obligations de déclaration de sinistre habitation dans un délai imparti, les assureurs sont, eux-aussi, dans l’obligation de vous indemniser dans des délais prévus par la loi. En effet, le Code des Assurances impose à toutes les compagnies d’indiquer précisément dans leurs contrats habitation les délais pour lesquels elles s’engagent à indemniser les victimes en cas de sinistres couverts par leurs garanties.
Mais ces délais de remboursement sont compris entre 30 et 60 jours. Bien entendu, ils varient en fonction du sinistre mais également en fonction de votre contrat.

Comment ça se passe chez Aviva ?
Dans le cas d’un dégât des eaux par exemple, si le sinistre est déclaré le jour même, un expert passera à votre domicile trois jours plus tard. Si vous optez pour le gré à gré parce que vous êtes bricoleur, Aviva vous rembourse par virement bancaire dans les jours qui suivent.

La relation client/assureur

On dénombre de plus en plus d’interactions entre les clients et les assureurs, car on a gagné à la fois en proximité et en pertinence de services. Il est donc important d’identifier votre interlocuteur et de vérifier son accessibilité par téléphone ou par e-mail. La relation client en cas de sinistre, fait toute la différence, car elle garantit votre indemnisation dans des délais prévus par votre contrat.

Bon à savoir
Selon une enquête menée par INIT du 1er janvier au 31 décembre 2020 auprès de 5 204 clients Aviva ayant eu un sinistre habitation, 90% des clients recommanderaient Aviva à la suite du traitement de leur sinistre habitation.

Besoin d’un contrat sur-mesure ? Votre Agent Général Aviva est là pour vous conseiller et vous accompagner dans vos démarches.

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour le 31/08/2021

Réaliser un devis assurance habitation