Comment bien se préparer au risque d’inondation ?

Le risque d’inondation est bien réel. Pour vous aider à faire face, nous avons dressé la liste des bons réflexes à adopter. Et après le sinistre, veillez à bien respecter les étapes pour être indemnisé correctement et rapidement.

Le risque d’inondation s’est accru ces dernières années, mais avec un peu de préparation, vous pouvez réduire ses conséquences. Pensez d’abord à vous informer des dangers auprès des services publics et de votre voisinage. Si vous êtes dans une zone exposée, nous vous conseillons d’anticiper les risques et d’établir une liste de choses à faire et à emmener pour savoir bien réagir le moment venu.

Les bons réflexes face au risque inondation

Votre liste des bons gestes et réflexes en cas de sinistre doit permettre en priorité de protéger votre famille.

Si vous devez quitter votre habitation, prévoyez un bagage de secours dans lequel vous aurez rassemblé :

  • vos effets personnels de valeur,
  • vos papiers d’identité et documents importants,
  • vos médicaments,
  • vos objets sentimentaux.

Si vous restez sur place :

  • faites une réserve d’eau et de nourriture,
  • chargez votre téléphone portable,
  • équipez-vous d’une torche,
  • préparez des vêtements chauds et des couvertures,
  • écoutez la radio pour connaître les consignes.

Pour sécuriser votre logement, là aussi, faites les bons gestes :

  • n’utilisez pas d’équipements électriques,
  • coupez l’eau, le gaz et l’électricité,
  • montez à l’étage ou surélevez les meubles et matériel fragiles,
  • mettez hors d’atteinte les produits dangereux et/ou polluants,
  • sécurisez votre habitation si vous quittez les lieux en fermant bien la porte à clef et en mettant les volets pour décourager les cambrioleurs.

Gérer un sinistre inondation avec une assurance inondation

Pour bien gérer l’après-sinistre, nous vous recommandons :

  • de conserver à l’abri tous vos documents permettant de prouver l’existence et la valeur de vos biens comme les factures et les attestations d’authenticité,
  • de prendre des photos et des vidéos,
  • de recueillir éventuellement des témoignages.

Ces éléments vous permettront de donner la juste mesure des dégâts pour remplir votre demande d’indemnisation en décrivant précisément les dommages subis et en chiffrant la valeur des objets détruits ou détériorés.

Vous devez envoyer cette demande d’indemnisation à votre assureur. Ce dernier désignera un expert afin d’évaluer le montant des dommages.
Pour que vous soyez indemnisé grâce à votre multirisque habitation, une déclaration de catastrophe naturelle doit être prononcée par les pouvoirs publics et publiée au Journal Officiel. Vous disposez d’un délai de 10 jours après la parution de l'arrêté pour faire parvenir votre déclaration.

Chez Aviva, nous avons fait le choix d’être présent à vos côtés et de vous indemniser même si l’arrêté de catastrophe naturelle n’a pas encore été publié. Nous vous aidons ainsi à repartir très vite du bon pied et à tourner la page du sinistre.

Pour être bien protégé et bien indemnisé, nos conseillers sont à votre disposition pour vous présenter nos solutions d’assurances. Sachez, par exemple, que la garantie de catastrophe naturelle est incluse dans les assurances dommages Aviva, de votre habitation et de votre véhicule. En revanche, si vous avez opté pour une assurance au tiers, votre véhicule ne sera pas couvert.

Rendez-vous sur Aviva et Moi

Haut de page

Que faire en cas d'accident de la route ?

Comme tout conducteur ou passager, vous pouvez être confrontés à un accident ...

Vignette Crit’Air : mode d’emploi

La vignette Crit’Air ou certificat qualité de l’air est un document sécurisé ...

Quelle assurance pour mes trajets à vélo ?

Vieille habitude déjà ou résolution de l’année, vous allez au travail chaque ...