Assurance habitation et bris de glace : déclarer son sinistre et être indemnisé

L’assurance « bris de glace » est comprise dans la plupart des contrats multirisque habitation. Si certaines formules ne couvrent que les portes et les fenêtres, il est possible d’étendre les garanties jusqu’aux balcons vitrés, miroirs et même panneaux photovoltaïques, mais sous certaines conditions. Mais en cas de sinistre, quelles démarches suivre pour être indemnisé rapidement ?

La garantie bris de glace d'un contrat d'assurance habitation vous permet d’être indemnisé lorsqu’un élément en verre est endommagé ou cassé. Certains contrats multirisque habitation proposent cette garantie bris de glace comme garantie de base, mais ce n'est pas systématique. Tour d’horizon des conditions à remplir pour bénéficier de cette garantie.

Le bris de glace habitation : de quoi parle-t-on ?

Le bris de glace à l’intérieur de votre habitation peut intervenir plus souvent que vous ne l’imaginez. Sont bien sûr concernées les fenêtres, les baies vitrées et les fenêtres de toit, mais également les fours, les miroirs et les meubles vitrés. En cas d'éventuels dommages, vous pouvez bénéficier d’une garantie contre le bris de vitre ou le bris de glace mobilier couverts par un seul et même contrat, mais sous certaines conditions.

Que couvre l’assurance « bris de glaces immobilier » ?

Vitre d’une baie vitrée cassée, véranda fracturée, vitre de fenêtre de toit cassée… Ce sont autant de dégâts qui nécessitent d’être réparés. Le bris de glace dans l’habitation, qui concerne tout particulièrement les éléments vitrés donnant sur l’extérieur, nécessite des réparations rapides dans la mesure où ces éléments protègent votre maison. Or, ils sont particulièrement exposés aux intempéries (inondations, grêles, tempêtes, etc.) mais également aux tentatives d’effraction ou de vandalisme.

Bon à savoir
Attention ! Votre contrat doit préciser les éléments couverts par la garantie bris de glace immobilier.

Quels sont les équipements qu’il ne faut pas oublier de déclarer pour qu’ils soient couverts en bris de glace ?

  • les vérandas,
  • les panneaux photovoltaïques,
  • les inserts des foyers fermés, les poêles à bois,
  • les couvertures de piscines.

Bris de glace mobilier : l’assurance habitation peut-elle intervenir ?

Votre mobilier et vos appareils électroménagers en verre sont eux aussi exposés au risque de bris de glace. Vitre d’insert d’une cheminée, fragilisée par le temps et l’usage, vitre extérieure de four, plaque vitrocéramique ou à induction, miroir, meuble bas vitré, table en verre... autant de dommages potentiels que votre assurance habitation peut couvrir à condition que vous ayez souscrit cette garantie. Vérifiez auprès de votre assureur ou dans votre contrat d’assurance habitation si vous l’avez souscrite.

La déclaration d’un bris de glace habitation : quelles sont les démarches ?

Les délais de déclaration

Dès que vous avez connaissance d’un sinistre, vous devez le déclarer dans un délai de cinq jours ouvrés.

Les formalités à respecter et justificatifs à fournir

Dans votre déclaration vous devez indiquer :

  • la date et les circonstances du sinistre, ses causes connues ou présumées ;
  • la nature et le montant approximatif des dommages (devis des réparations).

Le montant de la franchise bris de glace habitation

Si votre assurance habitation indemnise le bris de glace à la suite d’un sinistre, il est possible que vous deviez assumer une franchise bris de glace. Il s'agit du montant qui reste à votre charge après l'indemnisation de l'assureur. Dans certains cas, le montant des réparations est inférieur à celui de la franchise. Vous ne pourrez donc prétendre à aucune indemnité.

Pour connaître le montant de la franchise lors d’une prise en charge d’un bris de glace par l’assurance habitation, il est nécessaire de se référer aux conditions générales et particulières du contrat.

Pour être bien couvert contre les risques potentiels, vérifiez que votre contrat précise tous les éléments garantis par votre assurance « bris de glaces habitation ». Si c’est le cas, n’oubliez pas de déclarer le sinistre dans un délai de cinq jours ouvrés.

Document non contractuel à caractère publicitaire à jour le 09/09/2021

Découvrir notre assurance habitation