Que faire en cas d’accident sur un parking ?

Généralement sans gravité, les accidents sur un parking n’en restent pas moins nombreux. Comme la plupart des automobilistes, vous avez tendance à croire que la responsabilité à 50/50 s’applique automatiquement. En réalité, les règles sont différentes si l’accident a lieu sur un parking public ou privé. Nos explications.

S’il ne s’agit que de tôle froissée, vous devrez toutefois remplir un constat pour être indemnisé. D’où l’importance de bien connaître les règles qui s’appliquent en cas d’accident sur un parking.

Si votre accrochage se produit sur un parking public (parking d’un supermarché, d’un grand magasin, d’une gare…), c’est le Code de la route qui s’applique et qui permettra de déterminer les responsabilités de chaque partie. Deux situations différentes peuvent se présenter :

  • Si l’accrochage survient lorsque deux véhicules reculent, les torts seront partagés. Chaque conducteur sera responsable à 50 % et aura un malus.
  • Si le sinistre se produit alors que l’une des deux voitures est encore stationnée, la responsabilité revient entièrement au conducteur du véhicule en mouvement à moins que le véhicule soit mal garé et constitue une gêne importante pour la circulation.

Si votre accrochage se produit sur un parking privatif (parking d’une résidence, d’un lotissement, d’une entreprise…), ce ne sont pas les règles du Code de la route qui s’appliquent, mais celles du règlement intérieur. Ce règlement peut prévoir l’application du Code de la route ou  des règles particulières.

Si votre véhicule a été endommagé durant votre stationnement et que vous ne pouvez pas identifier le fautif, votre indemnisation dépend du niveau de garanties que vous avez souscrit.

Comment être indemnisé en cas d’accident ?

Pour enclencher le processus d’indemnisation de votre assurance auto, vous devez détailler les circonstances de l’accident en complétant un constat amiable. Vous devrez remplir le formulaire conjointement avec l’autre conducteur impliqué pour la partie recto. Dans la partie verso, vous pouvez apporter des détails. Envoyez ensuite votre constat rempli, en recommandé avec accusé de réception, dans les 5 jours qui suivent l’incident. Sachez qu’aujourd’hui il existe le e-constat, accessible depuis votre smartphone grâce à l’application Aviva et moi. Il facilite votre démarche et accélère donc le traitement de votre dossier.

Votre niveau d’indemnisation dépend de votre responsabilité de conducteur et des garanties souscrites dans votre contrat d’assurance auto. Si votre véhicule est récent ou de valeur, nous vous conseillons une formule Tous Risques qui couvre les dommages dans la majorité des cas. En revanche, si votre véhicule est plus ancien ou de moindre valeur, nous vous recommandons une formule Au Tiers. Cette assurance couvre les dommages physiques et/ou matériels causés à un tiers, mais c’est votre responsabilité dans le sinistre qui détermine votre indemnisation :

  • si vous êtes victime de l’accident, vous serez indemnisé par l’assurance automobile de la personne responsable, à condition que celle-ci soit clairement identifiée
  • si vous êtes totalement responsable de l’accident, vous ne serez pas indemnisé pour les réparations de votre véhicule, sauf si les garanties auxquelles vous avez souscrit vous y donnent droit

Quelle assurance auto s’adapte à mes besoins ? Découvrez les avantages de notre offre.

Découvrir notre Assurance Auto

Propriétaires : sécurisez la location de votre bien immobilier

Vous possédez un bien immobilier et vous souhaitez le louer pour vous assurer ...

Déménagement : comment êtes-vous assuré ?

Un déménagement, c’est une multitude de choses à gérer : les cartons à ...

Verglas, pluie verglaçante : la prudence est de mise !

Les aléas climatiques comme le verglas font partie des dangers de l’hiver. ...