10 projets qui aident les gens à retrouver du boulot

Si trouver un emploi peut être un véritable parcours d’embûches qui ferait passer Koh Lanta pour une promenade de santé, c’est une mission d’autant plus difficile quand on est marginalisé par la société. Un emploi est clé pour être autonome financièrement mais aussi s’intégrer de manière stable dans la société. On vous fait découvrir des projets qui accompagnent, les migrants, les anciens prisonniers, les gens issus des quartiers défavorisés ou les sans-abris à (re)trouver le chemin de l’emploi.

#1 Mam'ayoka

mamayoka.pngLa cuisine de Mam’Ayoka reflète la diversité des femmes qui oeuvrent derrière les fourneaux : Bo Buns, Dals, Tieps sont livrés à domicile avant de se déguster dans de jolis bocaux en verre recyclable. Les équipes de Mam’Ayoka comptent 11 salariés dont 8 en cuisine. Parmi eux, 7 étaient auparavant éloignés de l’emploi. Mam’ayoka travaille également avec des cuisinières indépendantes qui montent leur propre projet.

https://www.facebook.com/lacuisinedumondeacote/

#2 Les Jardins de Cocagne

jardins-cocagne.pngChaque année, le réseau des Jardins de Cocagne (plus de 50 jardins partout en France) accueille 4 000 personnes en insertion, femmes et hommes, avec ou sans qualification, en proie à des difficultés sociales et professionnelles les ayant écartés du marché de l’emploi. A l’issue de leur passage sur un Jardin de Cocagne, près d’un-e salarié-e en insertion sur deux retrouve un emploi durable ou une formation professionnelle.

http://www.reseaucocagne.asso.fr

#3 Chantiers Passerelles

chantiers-passerelles.pngEt si au lieu de mettre les gens qui ont commis des délits en prison où ils auront 63% de chance de récidiver, on capitalisait sur les travaux d'intérêt général pour donner une chance aux personnes condamnées de se réinsérer dans la vie professionnelle ? C’est le pari de Chantiers Passerelles qui part du constat que le Travail d’Intérêt Général est moins coûteux pour l’Etat qu’une peine de prison et diminue le nombre de récidives (50% de récidives pour le TIG au lieu de 63% pour une peine de prison). En soutenant le développement de cette peine, Chantiers-Passerelles souhaite ainsi contribuer à la lutte contre la récidive et à l'inclusion des personnes exposées à la délinquance.

http://chantiers-passerelles.fr

#4 Phoenix

phoenix.pngBasée à Marseille, Phoenix est une association étudiante de 130 membres qui milite pour l’égalité des chances sur l’ensemble de la ville de Marseille et accompagne plus de 260 jeunes issus d’un milieu social difficile ou d’un établissement ZEP. Afin d’encourager leur réussite scolaire et personnelle, l’association travaille autour de 3 axes : tutorat scolaire, ouverture culturelle et aide à l’orientation.

http://www.asso-phoenix.fr

#5 Time2start

timestart.pngTime2Start croit au potentiel des projets d’entrepreneurs dans les quartiers populaires. C’est pourquoi cette organisation les accompagne grâce à des outils de e-learning, d’intelligence collective, de formation nomade et de gamification pour accompagner au mieux les start-ups. Elle compte à date plus de 68 projets accompagnés dans leur développement.

http://www.time2start.fr

#6 Association Aurore

association-aurore.pngLe pôle insertion de l’association Aurore compte 213 salariés qui oeuvrent pour la réinsertion des personnes en situation de précarité ou d‘exclusion. Des formations en entreprise sont proposées aux 16-25 ans et des plateaux techniques forment des jeunes étrangers isolés au métier du service en salle. Grâce au jardin biologique du Pont Blanc qui propose du maraîchage et des espaces verts, le restaurant social Yankadi sert 400 repas par jour qui cuisinés par des salariés en insertion qui renouent ainsi avec les rythmes de la vie professionnelle. En région le dispositif “Un toit, un emploi” propose à des familles de quitter la région parisienne pour s’installer là ou le logement et le travail sont plus accessibles.

http://aurore.asso.fr/gt-insertion-professionnelle-des-personnes-accueillies/quelle-insertion-pour-les-situations-de-handicap

#7 TEAMME

Le programme TEAME (Travail Entrepreneurial Accompagné pour la Mise à l’Emploi) du groupe SOS a proposé à une soixantaine de jeunes de 18 à 21 ans en difficultés, de participer d’aider des jeunes dans leur projet entrepreneurial durant 3 mois grâce à un suivi personnalisé. Les jeunes gèrent tous les aspects de leur entreprise collaborative, et vivent une expérience positive du monde du travail, avec la volonté d’accélérer leur mise à l’emploi.

http://www.groupe-sos.org/actus/2785/TEAME_le_serious_game_de_l_insertion_professionnelle_des_jeunes

https://youtu.be/DXsYBGV5X8A

#8 Mie de Pain

mie-de-pain.jpg.pngMie de Pain accompagne les personnes qui ont connu des périodes d’errance plus ou moins longues depuis l’assistance aux personnes en danger jusqu’à l’orientation vers une insertion professionnelle réussie et une solution de logement durable. Pour remplir cette mission, Mie de Pain a mis en place deux chantiers d’insertion qui accompagnent à ce jour respectivement 34 et 28 personnes. Les salariés en insertion exercent le métier d’ agent de nettoyage dans le cadre d’une prestation sous-traitée par Le Refuge de La Mie de Pain. Ils sont accompagnés par des encadrants techniques et des conseillers en insertion sociale afin de trouver des solutions à leurs diverses problématiques.

http://www.miedepain.asso.fr

#9 Groupe SOS

groupe-sos.pngL'Insertion par l'Activité Économique permet une réinsertion sociale et professionnelle durable en redonnant à chacun une place dans notre société. Le Groupe SOS accompagne chaque année 130 personnes en insertion au sein de ses 7 entreprises d'insertion . En 2009, elles ont permis à 57% des salariés de retrouver un emploi (CDI ou CDD de plus de 6 mois).

http://www.groupe-sos.org/en

#10 Carton Plein

carton-plein.pngDepuis plus de 4 ans, l'association Carton Plein réemploie des milliers de cartons usagés et réalise des centaines de déménagements à vélo. Cette association
accompagne l'inclusion sociale et professionnelle des personnes les plus éloignées du travail : sans logement, sans qualification, sans revenus suffisants, etc. En 2016, Carton Plein a assuré 27 suites de parcours professionnel.

http://www.cartonplein.org/association

produit par
Makesense-logo.png