Echauffement des fourrages

Vous êtes polyculteur/éleveur et vous stockez une grande quantité de foin et de fourrages ?
Vous trouverez ci-dessous des conseils de prévention indispensables dans le cadre de votre activité.

Les risques :

  • Les fourrages stockés encore humides peuvent fermenter. Cette fermentation entraîne une augmentation de la température qui peut déclencher un incendie.
  • L’échauffement des fourrages compte parmi les premières causes d’incendie dans l’activité agricole.
  • Les années pluvieuses qui ne permettent pas une récolte dans de bonnes conditions de taux d’humidité sont généralement génératrices de sinistres dus à l’échauffement des fourrages.

Prévenir :

Sur le champ : le foin coupé doit rester au moins 3 jours par temps sec en plein air pour atteindre un taux d’humidité de 15-20 % avant d’être mis en balles.

Le stockage doit prendre en compte le moment et le lieu du stockage :

  • Le temps de séchage des balles avant le remplissage ainsi que l’organisation du remplissage du bâtiment.
  • La configuration «idéale» du bâtiment :
    Bâtiment aéré et ventilé, et si possible sans alimentation électrique ;
    Bâtiment séparé mais pas isolé ;
    Eloigné du garage des automoteurs ;
    Avec un RIA, (Robinet Incendie Armé) à proximité (plus efficace qu’un extincteur).

Le choix du conditionnement : en balles rondes ou carrées.
Les balles carrées, plus denses, sont aussi stockées très serrées : elles sont donc plus sensibles à cette réaction.

La surveillance du stockage :

  • Reconnaître une botte qui monte en température : dégagement de vapeur, odeur de roussi.
  • Utiliser une sonde thermométrique :
  • Procéder par sondage sur l’ensemble du stockage ;
  • Insérer la sonde au cœur de la botte, si la température est supérieure à 55°C il y a danger d’incendie.

Que faire en cas d’élévation de température ?
En cas d’élévation de température, sortir les balles en présence des pompiers. En effet, il y a un risque d’incendie total et rapide.

Haut de page